samedi 11 juillet 2020


Stanislas du Val (1805-1889), comte d’Essertenne, trautzolâtre d'abord.



Château d'Essertenne (1921)
Jacques du Val, chevalier, seigneur de Cussey-les-Forges, Bouley, Praslay, Vivey, Mouilleron, Mussiot, Esmons, le Charmois et Rivière-les-Fosses [Haute-Marne], fut engagé dans le service du roi Henri III contre la Ligue et obtint une compagnie de chevau-légers. Après la mort de Henri III, il demeura attaché au service de Henri IV. Au commencement de mai 1592, il fut blessé au combat d’Yvetot [Seine-Maritime], ce qui l’obligea de se retirer dans ses terres, où il épousa, le 24 octobre 1592, Madeleine de Contay, de laquelle il eut dix garçons et six filles. Il fut blessé de nouveau au siège d’Amiens [Somme], en 1597, et au siège de Montmélian [Savoie], le 4 juillet 1605. Sa majesté, en reconnaissance de ses services, le nomma, en 1610, gentilhomme ordinaire de sa chambre. Il fut élu, le 2 septembre 1614, député de la noblesse du bailliage de Langres [Haute-Marne], pour présenter les cahiers et porter la parole aux états généraux de France, convoqués à Paris, le 14 octobre 1614, en l’église des Grands-Augustins. Il accompagna le roi Louis XIII à Bordeaux [Gironde], lors de son mariage, en 1615. Il fut tué au siège du fort de Chavienne, au mois de février 1625.


Son fils Richard du Val fut le fondateur de la branche des seigneurs de Vivey et d’Essertenne : chevalier, seigneur de Vivey, Montigny-sur-Vingeanne [Côte-d’Or], Villeneuve, Mussiot, la Maison-du-Bois et Essertenne [Haute-Saône]. Il fut, en 1618, lieutenant des carabiniers ; il fit les campagnes de 1620 en Normandie et en Anjou, de 1621 en Poitou, Saintonge et Guyenne, et de 1662 en Guyenne et Languedoc. Il épousa, le 16 octobre 1630, Philippe de Montroz. Il eut de son mariage sept enfants, dont l’aîné seul a laissé postérité. Il acheta la seigneurie d’Essertenne en 1640 et fit reconstruire le château, qui avait été détruit en 1638 après le siège de Dole [Jura].

Joseph-Marie du Val, chevalier, seigneur de Vivey, Mussiot et Essertenne, fut nommé, en 1650, capitaine dans le régiment de Navarre infanterie. Il fut blessé au siège de Valence [Drôme], le 27 juin 1656 ; à la paix des Pyrénées, il quitta le service pour épouser, le 8 février 1665, Marie-Edmée de Rémond : des douze enfants qu’il eut, un seul a laissé postérité.

Richard du Val, chevalier, seigneur d’Essertenne, servit dans la Marine royale. Il se maria trois fois : en 1710, à Claude-Pierrette d’Hennezel de Beaujeu, dont il n’eut point d’enfant ; à Pierrette-Ingeburge de Laborey de Salans, dont une fille morte en bas âge ; en 1721, à Suzanne d’Esterno, dont il eut deux enfants.

Claude-Lambert du Val, chevalier, seigneur d’Essertenne, né à Essertenne le 22 septembre 1723, entra, en 1742, au service du Roi, comme lieutenant dans le régiment de la Suze dragons, dans lequel il servit pendant quinze années. Il s’est marié deux fois : en 1749, à Anne-Marie Brice, dont il eut cinq enfants ; en 1756, à Catherine Berthelemy, dont il eut sept enfants. Le château d’Essertenne dura jusqu’en 1755, quand Claude-Lambert du Val le fit tomber, parce qu’il menaçait ruine.

Pierre-Marie-Stanislas du Val, chevalier, seigneur d’Essertenne, né à Essertenne le 7 mai 1763, entra, en 1772, en qualité d’élève du Roi, à l’école royale et militaire de La Flèche [Sarthe], et ensuite à celle de Brienne [Aube]. De là, il fut nommé par le Roi, en 1779, cadet gentilhomme, puis sous-lieutenant, lieutenant et capitaine dans le régiment d’Austrasie infanterie, où il a servi jusqu’en 1792, époque où la Révolution et l’insurrection de son régiment l’ont forcé de quitter la France. Fidèle à son Roi, il alla rejoindre l’armée du prince de Condé. Il fut décoré en 1796 de la croix de Saint-Louis. Il épousa, le 24 mai 1803, Amélie-Octavie de Pernon, fille de Louis-Aimond de Pernon, trésorier général de la maison du Roi et administrateur général de la loterie de France, mort sur l’échafaud, et d’Adélaïde-Marie-Octavie de Lorimier de Chamilly, fille de Lorimier de Chamilly, premier valet-de-chambre du Roi, aussi mort sur l’échafaud. Il mourut au château d’Essertenne le 11 février 1836.

Son fils Lambert-Marie-Stanislas du Val était né à Essertenne le 1er germinal An XIII [22 mars 1805]. 


Matrice en plomb de plaque de harnais [8 cm], 
aux armes d'alliance de Stanislas du Val (1805-1889) et de Anatolie d'Orceau (1816-1891).

Demeurant alors à Paris, 12 rue Sainte-Croix d’Antin [absorbée en 1849 par la rue Caumartin, IXe], il épousa, le 16 octobre 1837, à Ducy-Sainte-Marguerite [Calvados], Camille-Anatolie d’Orceau, née à Caen [Calvados] le 23 mai 1816, fille de Aimé-François-Emmanuel d’Orceau, baron de Fontette, et de Adélaïde-Françoise-Marie de Cauvigny. Il fit construire le nouveau château d’Essertenne en 1840.

En 1854, avec Bénigne-Étienne-Joseph-Jean-Philippe Legoux, marquis de Saint-Seine, et Louis-Marie-Philibert-Armand-Alfred Dexmier, comte d’Archiac, demeurant tous deux à Dijon [Côte-d’Or], il forma à Gouille [Doubs] la Société des usines de Gouille, société anonyme dont l’objet fut l’exploitation des usines de Gouille, situées à Beure, près Besançon [Doubs] ; la fabrication dans lesdites usines des fers-blancs, tôles et autres produits en fer fin ; l’exploitation d’une fonderie et d’un atelier de construction et d’ajustage ; enfin, la vente des produits de ces différents genres de fabrication.

Les du Val portaient : D’azur, à la bande d’argent, supporté par deux griffons, et surmonté d’un trophée d’armes, avec la devise « En tout candeur ».   

Après avoir cessé vers 1865 d’enrichir sa bibliothèque, Stanislas du Val considéra un jour que son âge avancé lui permettait de la vendre.


La vente eut lieu le samedi 12 février 1881, à l’Hôtel des commissaires-priseurs, rue Drouot, salle 3 au premier : Choix de livres rares et précieux provenant de la bibliothèque de M. le comte d’Es…… (Paris, Adolphe Labitte, 1881, in-8, [3]-[1 bl.]-V-[1]-44-[1]-[1 bl.] p., 123 lots), dont Théologie-Morale [7 lots = 5,69 %], Beaux-Arts-Arts divers-Chasse-Pêche [8 lots = 6,50 %], Linguistique [1 lot = 0,81 %], Poésie [33 lots = 26,82 %], Théâtre [6 lots = 4,87 %], Romans et contes [36 lots = 29,26 %], Dialogues-Emblèmes-Facéties [6 lots = 4,87 %], Epistolaires [3 lots = 2,43 %], Polygraphes français et étrangers [4 lots = 3,25 %], Histoire [16 lots = 13 %], Biographie [3 lots = 2,43 %].

« Le possesseur de ce petit musée avait commencé, il y a longtemps déjà, à acquérir les volumes rares et précieux qu’il rencontrait dans la plus belle condition possible. Et à l’époque où on se mit à attacher plus d’importance à la beauté des reliures, il avait confié ces volumes à l’artiste dont la vogue a dépassé depuis celle de tous ses prédécesseurs, à Trautz-Bauzonnet. Aussi ce qui frappe d’abord dans un choix de livres aussi peu nombreux, c’est le grand nombre de reliures signées de ce fameux artiste. Sur un total de 123 numéros, qui font l’objet de cette notice, on lit 69 fois la signature de Trautz [67 Trautz-Bauzonnet + 2 Bauzonnet], ce qui forme en tout 115 volumes sortis de ses mains. Les autres volumes sont presque tous reliés par Duru [27 Duru + 3 Duru et Chambolle], un autre artiste très apprécié. Quant aux reliures anciennes, ici peu nombreuses [6 Rel. anc. + 3 Derome + 1 Boyet], elles ont été choisies di primo cartello ; et quelques-unes sont d’une beauté presque incomparable. » (p. I-II)

Les autres reliures, outre 1 reliure anglaise et 1 reliure sur brochure, sont signées Petit (6), Capé (3), Hardy (3) et Closs (1). La reliure du n° 123 [Mémoires sur la vie de mademoiselle de Lenclos, par M. B****. Amsterdam, et se vend à Paris chez Rollin fils et Bauche fils, 1751, in-12, mar. bleu, fil., dos orné, tr. dor.] est de Duru et non de Trautz-Bauzonnet comme indiqué au catalogue.

« La bibliothèque de M. le comte d’Essertenne se composait d’un petit nombre d’articles (123 numéros seulement), qui ont produit le chiffre de 73,174 francs en une seule vacation. C’est en 1854, à la vente de M. Armand Bertin, que nous avons vu M. le comte d’Essertenne faire ses premières acquisitions. Depuis, il achetait soit chez les libraires, soit aux ventes, par leur entremise, des livres anciens et modernes, indifférents, pourvu qu’ils répondent à son goût ; il n’avait aucune idée arrêtée, aucune prédilection. Dans la plupart des cas, il aimait à faire relier de beaux exemplaires ; il employait les relieurs Trautz et Duru exclusivement. On a pu voir à sa vente que ces reliures étaient d’une réussite parfaite ; seulement nous avons regretté que pour beaucoup d’exemplaires la restauration et le lavage n’aient pas été exécutés avec le respect du vieux livre, ce ton de papier blanchi par le fait du chlore, est spongieux, choque l’œil d’un bibliophile ; c’était un défaut grave. Néanmoins les prix que nous allons mentionner indiqueront suffisamment le succès obtenu par cette réunion de jolis volumes. »
(Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire. Paris, Léon Techener, 1881, p. 75)

Photographie H. Picard et Fils
 1. Réflexions sur la miséricorde de Dieu, par la duchesse de La Vallière. Paris, Techener, 1860, 2 vol. in-8, portr., mar. La Vallière jans., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 165 fr. à Fontaine.


3. Essais de Michel, seigneur de Montaigne. Paris, Abel l’Angelier, 1588, in-4, front., mar. r., filets à froid, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Imparfaitement relié. 660 fr. à Fontaine.


4. De la sagesse, trois livres, par Pierre Charron. Leide, Elseviers, 1646. Pet. in-12, front., mar. n., fil., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 215 fr. à Fontaine.


5. Maximes et réflexions morales du duc de La Rochefoucauld. Paris, Imprimerie royale, 1778, pet. in-8, portr., mar. r. jans. (Trautz-Bauzonnet). 150 fr.


7. Les Caractères de Théophraste, avec les Caractères ou les Mœurs de ce siècle, par M. de La Bruyère. Paris, 1740, 2 vol. in-12, front., mar. vert, fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 415 fr. à Rouquette.


8. Abrégé de la vie des plus fameux peintres, avec leurs portraits gravés en taille-douce (par Dezallier-d’Argenville). Paris, 1762, 4 vol. in-8, front., fleurons et nombreux portraits, mar. v., fil., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Exemplaire de J.-J. de Bure. 1.500 fr. à Rouquette.


9. La Vie des peintres flamands, allemands et hollandois, par M. J.-B. Descamps. Paris, 1753-1764, 4 vol. in-8, portr., front., mar. r., fil., tr. dor. (Hardy). Ex. médiocre. 140 fr.


11. Les Émaux de Petitot du Musée du Louvre. Paris, B. Blaisot, 1862, 2 vol. in-4, mar. r., dent., tr. dor. (Petit). 305 fr.


13. La Vénerie de Jaques Du Fouilloux. Paris, Galiot du Pré, 1573, in-4, fig. sur bois, mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 1.151 fr.


15. The Complete Angler. London, William Pickering, 1836, 2 vol. in-4, fig., vign., fleurons et culs-de-lampe, mar. v., large dent., tr. dor. (Rel. anglaise). Ex. Armand Bertin. 340 fr. à Albert Petit.


17. Anacréon, Sapho, Bion et Moschus, traduction nouvelle en prose, par M. M*** C** (Moutonnet de Clairfons). Paphos, 1773, in-8, mar. r., fil., tr. dor. (Rel. anc.). 680 fr. à Fontaine.


18. P. Virgilii Maronis opera. Lugd. Batavor., ex officina Elzeviriana, 1636, pet. in-12, front., carte, mar. r., fil., tr. dor. (Derome). 400 fr. à Fontaine.


20. P. Ovidii Nasonis Operum libri. Londini, ex officina Jacobi Tonson, 1715, 3 vol. in-8, front., mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Boyet). Aux armes du prince Eugène de Savoie. De la bibliothèque Charles Giraud. 399 fr. à Rouquette.


21. Les Métamorphoses d’Ovide, en latin et en françois, de la traduction de M. l’abbé Banier. Paris, 1767-1771, 4 vol. in-4, fig., vign., mar. r., fil., doubl. de tabis bleu, tr. dor. (Derome). Exemplaire de Lucien Double. 8.400 fr. à Morgand.


Exemplaire Essertenne
Lyon, 28 mars 2019 : 1.800 €
22. La Métamorphose d’Ovide figurée. Lyon, Jean de Tournes, 1564, pet. in-8, fig., mar. orange, large fleuron au milieu des plats, dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 475 fr. à Morgand.


23. Quinti Horatii Flacci Poemata, commentarii illustrata a Joanne Bond. Amstelodami, Danielem Elzevirium, 1676, in-12, titre gravé, mar. orange, fil. (Trautz-Bauzonnet). 550 fr. à Rouquette.


24. Quinti Horatii Flacci Opera. Londini, Johannes Pine, 1733-1737, 2 vol. gr. in-8, fig., mar. r., dos orné (Rel. anc.). 205 fr.


26. Œuvres de Coquillart, annotées par M. Charles d’Héricault. Jannet, 1857, 2 vol. in-16, mar. orange, fil., dos orné (Trautz-Bauzonnet). 190 fr. Rouquette.


27. Les Poésies de Guillaume Cretin. Paris, Coustelier, 1723, pet. in-8, mar. orange, fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 156 fr. à Fontaine.


28. Les Œuvres de Clément Marot de Cahors. La Haye, Adrian Moetjens, 1700, 2 vol. pet. in-12, mar. r., fil., dos orné, non rog. (Trautz-Bauzonnet). 750 fr. à Fontaine.


29. Marguerites de la Marguerite des princesses, très-illustre Royne de Navarre. Lyon, Jean de Tournes, 1547, pet. in-8, fig. sur bois, mar. r., doublé de mar. vert (Trautz-Bauzonnet). 4.450 fr. à Labitte pour le comte de Mosbourg.



Le n° 30 [Les Œuvres françoises de Joachim Du-Bellay. Paris, Fédéric Morel, 1574, in-8, mar. bleu, large fleuron au milieu des plats, dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet)] fut retiré de la vente, car il portait le cachet de la Bibliothèque de Toulouse.      




32. Les Premières Œuvres de Philippes Des-Portes. Paris, Mamert Patisson, 1600, in-8, mar. r., fil., dos orné de feuillages (Trautz-Bauzonnet). 460 fr. à Rouquette.

Photographie Librairie Robert Jonard
34. La Pucelle, ou la France délivrée, poème héroïque, par M. Chapelain. Suivant la copie imprimée à Paris, 1656, pet. in-12, front. et fig., mar. orange, fil. (Trautz-Bauzonnet). Ex. mal lavé et trop restauré. 245 fr. à Fontaine.


35. Fables diverses tirées d’Esope et d’autres divers autheurs. Paris, 1659, pet. in-4, fig., mar. orange, fil., compart. à la Du Seuil, dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Ex. court et mal restauré. 415 fr. à Morgand.


36. Fables de La Fontaine, avec figures gravées [276] par MM. Simon et Coiny. Didot l’aîné, 1787, 6 vol. in-18, mar. r., fil., dos et coins ornés, tr. dor. (Rel. anc.). Epreuves avant les numéros de pagination. 1.150 fr. à Labitte.


37. Contes et nouvelles en vers, par M. de La Fontaine. Amsterdam [Paris, Barbou], 1762, 2 vol. in-8, portr. et fig., mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Rel. anc.). Edition des Fermiers Généraux, avec le portrait de Choffard dit à l’ « encadrement blanc ». 1.400 fr.


38. Contes et nouvelles en vers, par La Fontaine. Paris, P. Didot l’aîné, 1795, 2 tomes en 1 vol. in-4, mar. v. (Relié sur brochure). 800 fr. à Fontaine.


39. Œuvres de Boileau-Despréaux. Paris, Didot l’aîné, 1788, 3 vol. in-18, mar. bleu foncé (Trautz-Bauzonnet). 350 fr. à Fontaine.


41. L’Eschole de Salerne en vers burlesques. [Leyde, Elsevier], 1651, in-12, mar. orange, dos orné, doubl. mar. bleu clair, riches compart. à petits fers, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 3.000 fr. à Fontaine.


Exemplaire Essertenne
Drouot, 6 décembre 2012 : 2.200 €
43. Les Baisers, précédés du mois de mai, poème [par Dorat]. 1770, in-8, front. et vign. par Eisen, mar. v. (Trautz-Bauzonnet). 2.100 fr. à Fontaine.


44. Fables nouvelles [par Dorat]. Paris, 1773, in-8, front., vign. et culs-de-lampe par Marillier, mar. r., fil., orn. aux coins des plats et sur le dos, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 2.400 fr. à Rouquette.


46. Le Terze Rime di Dante. Venetiis, in aedibus Aldi, 1502, in-8, caract. italiques, mar. La Vallière, compart. (Trautz-Bauzonnet). Trop et mal lavé. 620 fr. à Fontaine.


48. La Gerusalemme liberata di Torquato Tasso. In Parigi, 1771, 2 vol. in-8, front., fig. et fleurons, par Gravelot, mar. r., fil., dos orné (Rel. anc.). 700 fr. à Labitte.


49. Orlando Furioso di Ludovico Ariosto. Birmingham, G. Baskerville, 1773, 4 vol. gr. in-4, portr. et fig. [46], mar. r., large dent. sur les plats, tr. dor. (Derome). 8.000 fr. à Fontaine.


51. Œuvres de Molière. Paris, 1734, 6 vol. in-4, portr. et fig., mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Duru). Ex. de premier tirage, avec la faute de la page 360, du tome VI, ligne 12 [La Comteese au lieu de La Comtesse], mais ex. trop lavé. 600 fr. à Fontaine.




52. Œuvres de Racine. Paris, Claude Barbin, 1687, 2 vol. in-12, front. et fig. – Esther. Paris, Claude Barbin, 1689, in-12, front. – Athalie. Paris, Denys Thierry, 1692, in-12, front. Ensemble 3 vol., mar. bleu, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 1.200 fr. à Fontaine.


53. Les Œuvres de M. Regnard. Paris, Pierre Ribou, 1708, 2 vol. in-12, front. et fig., mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 1.480 fr. à Rouquette.

Photographie Librairie Le Feu follet
54. Œuvres de Monsieur Destouches, de l’Académie françoise. Amsterdam et Leipzig, Arkstée et Merkus, 1755-1759, 5 vol. pet. in-12, mar. vert jans., tr. dor. (Duru). 205 fr. à Rouquette.

Photographie Librairie Le Feu follet
55. La Folle Journée, ou le Mariage de Figaro, comédie en cinq actes, en prose, par M. de Beaumarchais. [Kehl], Société littéraire typographique, 1785, gr. in-8, 5 fig. d’après Saint-Quentin, mar. r., fil. (Petit). 299 fr.


56. Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé. 1718, pet. in-8, front. et fig., mar. vert, fil., dos et coins à la rose (Trautz-Bauzonnet). 800 fr. Fontaine.


59. Les Œuvres de M. François Rabelais. [Amsterdam, Elsevier, à la Sphère], 1663, 2 vol. pet. in-12, mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 500 fr. à Fontaine.


60. Heptaméron françois. Les Nouvelles de Marguerite, reine de Navarre. Berne, Nouvelle Société typographique, 1780-1781, 3 vol. in-8, fig., mar. orange, fil., dos et coins ornés (Trautz-Bauzonnet). 2.310 fr. à Fontaine pour le comte de Mosbourg.



62. L’Argenis, de Jean Barclay. Paris, Nicolas Buon, 1628 [i.e. 1623], in-8, front. et fig., mar. orange, fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Très bel ex., mais il faut un 2e vol. 800 fr. à Fontaine.


63. La Princesse de Montpensier [par Madame de La Fayette]. Paris, Louis Billaine, 1662, in-12, mar. orange, fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 410 fr. à Rouquette.


67. Les Intrigues amoureuses de la cour de France [Sandras de Courtilz]. Cologne, 1685, in-12, mar. r., dos orné (Trautz-Bauzonnet). De la vente Veinant. 240 fr. à Fontaine.


71. Les Contes des fées, en prose et en vers, de Charles Perrault. Paris, Impr. impériale, 1864, in-8, pap. vergé, front. et vign., mar. r., fil. Tir. 400 ex. (Trautz-Bauzonnet). 335 fr. à Rouquette.

Photographie Librairie Le Feu follet
74. Le Diable boiteux. Paris, 1756, 2 vol. in-12, front., fig., mar. vert, fil., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 360 fr. à Fontaine.

Photographie Librairie Le Feu follet
75. Histoire de Gil Blas de Santillane. 1747, 4 vol. in-12, fig., mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 1.060 fr. à G. de Villeneuve.


76. Le Bachelier de Salamanque. Paris, 1736 et 1738, 2 vol. in-12, fig., mar. La Vallière, fil., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 600 fr. à Fontaine.


77. Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut. Amsterdam [Paris], 1753, 2 vol. in-12, fig., mar. vert, fil. (Trautz-Bauzonnet). 1.000 fr. à Fontaine.


78. Histoire de Manon Lescaut et du chevalier des Grieux. Paris, P. Didot l’aîné et Bleuet Jeune, An V-1797, 2 vol. in-18, 8 fig., mar. vert foncé, fil. (Trautz-Bauzonnet). 435 fr. à Rouquette.


80. Lettres d’une Péruvienne. Paris, Duchesne, 1752, 2 tomes en 1 vol. in-12, 2 front. et 2 fig., mar. vert, fil. (Trautz-Bauzonnet). 415 fr. à Rouquette.


82. Contes moraux, par M. Marmontel. Paris, Merlin, 1765, 3 vol. in-8, portr., fig., front., mar. bleu, fil., tr. dor. (Duru). 285 fr. à Labitte.


84. Il Decamerone di messer Giovanni Boccacci. Amsterdamo [à la Sphère], 1665, in-12 allongé, mar. orange, riches compart. à petits fers (Trautz-Bauzonnet). 470 fr. à Fontaine.


88. Nouvelles espagnoles de Michel de Cervantès. Paris, Costard, 1775-1777, 12 parties en 1 vol. in-8, fig., mar. vert, fil., dos orné (Trautz-Bauzonnet). Ex. A. Bertin. 880 fr. à Fontaine.


91. Voyages de Gulliver. Paris, Coustelier, 1727, 2 tomes en 1 vol. in-12, fig. – Le Nouveau Gulliver. Paris, Veuve Clouzier, 1730, 2 tomes en 1 vol. in-12, fig. Ensemble 4 tomes en 2 vol., mar. vert, dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Ex. Veinant. 955 fr. à Rouquette.


94. Devises héroïques, par M. Claude Paradin. Lyon, Jean de Tournes et Guillaume Gazeau, 1557, pet. in-8, fig., mar. citron (Trautz-Bauzonnet). 345 fr. à Meaume.


95. Les Quinze Joyes de mariage, ou la Nasse. Paris, 1620, in-12, mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Court de marges. 400 fr. à Fontaine.


101. Balzac [Louis Guez de]. Œuvres. Leyde et Amsterdam, Elzevier, 1656-1675, 7 vol. pet. in-12, mar. r., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 900 fr. à Rouquette.


102. Œuvres du seigneur de Brantôme. La Haye, 1740, 15 vol. in-12, front., mar. bleu jans., non rog. (Duru et Chambolle). 410 fr. à Labitte pour le comte de Foy.


103. Œuvres de Monsieur Scarron. Amsterdam, J. Wetstein, 1752, 7 vol. in-12, portr., mar. r. jans. (Duru). 300 fr. à Fontaine.


104. The Works of William Shakespeare. London, 1844, 8 vol. in-8, port., mar. grenat, fil. à froid, fleurons dorés (Trautz-Bauzonnet). Ex. A. Bertin. 605 fr. à Morgand.


105. Les Mémoires de messire Philippe de Commines. Leyde, Elzeviers, 1648, pet. in-12, front., mar. r., fil., dos orné d’un semis de fleurs de lis entourant des couronnes royales (Trautz-Bauzonnet). 540 fr. à Fontaine.



107. Journal de Henri III, roy de France et de Pologne. La Haye, 1744, 5 vol., portr. – Journal du règne de Henri IV. La Haye, 1741, 4 vol. Ensemble 9 vol. in-8, mar. r., compart. de filets, dos orné, tr. dor. (Bauzonnet). 499 fr. à Rouquette.


118. La Ville et la République de Venise. La Haye, Adrian Moetjens, 1685, in-12, mar. vert foncé jans., non rog. (Bauzonnet). 299 fr. à Labitte.


120. The History of England. New York, Horper et Brothers, 1849, 5 vol. in-8, portr., demi-rel dos et coins de mar. r., tr. peigne (Trautz-Bauzonnet). Ex. A. Bertin. 95 fr. à Rouquette.

Photographie Musée Médard
121. La Gallerie des femmes fortes. Leiden, Jean Elsevier, 1660, in-12, front. et fig., mar. orange, fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 400 fr. à Fontaine.


122. La Vie du pape Alexandre VI et de son fils César Borgia. Amsterdam, Pierre Mortier, 1732, 2 vol. in-12, portr., mar. bleu foncé, tr. dor. (Rel. anc.). 260 fr. à Lebarbier de Tinan.

Stanislas du Val, comte d’Essertenne, mourut le 19 janvier 1889 en son domicile, 16 rue Saint-Guillaume [VIIe] : avec lui s’éteignit dans les mâles toute la lignée des du Val. Sa veuve mourut le 29 octobre 1891 au même domicile. Ils furent inhumés tous deux au cimetière du Père Lachaise [32e division].