jeudi 23 janvier 2020

Paul Allut (1794-1880), biographe du Père Ménestrier




La famille Allut [prononcez « âlutte »], originaire du comté de Foix [Ariège], embrassa la Réforme et se retira en Languedoc, où elle passa, vers le milieu du XVIe siècle, de Durfort [Gard, Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac depuis 1862] à Montpellier [Hérault] : 

14 rue du Petit-Saint-Jean, Montpellier
elle y fonda une dynastie de riches marchands de laine, dont Jacques Allut (1644-1716), qui demeurait 14 rue du Petit-Saint-Jean et fit enregistrer ses armoiries en 1696 [« De gueules à un luth mis en bande d’or, accompagné de 3 étoiles d’argent »], son fils aîné Jean Allut (1681-1747), qui revint au catholicisme par son mariage en 1715, et son fils cadet Antoine Allut (1682-1754), qui fit construire l’hôtel Allut, 2 rue du Petit-Saint-Jean en 1740. La famille s’installa dans le Lyonnais, par mariage, en 1792.


Paul-Auguste Allut est né le 10 brumaire An III [31 octobre 1794] à Oullins [Rhône], à 6 km sud de la ville de Lyon [et non à Pierre-Bénite, déclarée indépendante d’Oullins le 24 avril 1869]. Il était le fils de Jean-Louis-Auguste Allut (1754-1802) et de Jeanne du Sauzey (1773-1821), mariés à Oullins le 12 novembre 1792.


Paul Allut entra, en 1814, aux Gardes du corps, compagnie de Luxembourg. Il fut licencié en 1815 comme sous-lieutenant. En 1822, il fut lieutenant au 4e régiment de la Garde royale, avec lequel il fit la campagne d’Espagne en 1823. 

Attaque d'Alger par la mer, le 29 juin 1830
Par Théodore Gudin
Nommé en 1825 capitaine au 37e de ligne, il prit part à l’expédition d’Alger. Dans cette expédition, il fut atteint de quatre balles : l’une à la jambe ; l’autre à la tête, s’aplatit sur la jugulaire de cuivre du schako ; la troisième à la poitrine, transperça le porte-manteau et s’arrêta sur l’habit ; la quatrième à la cuisse ne fit que bossuer un petit reliquaire qu’il avait dans sa poche.

Lyon en 1840
Par Thomas Allom
 Il quitta le service pour refus de serment à la Monarchie de Juillet et s’établit à Lyon. Il fit partie de la rédaction du journal légitimiste progressiste, Le Réparateur


Il écrivit en même temps La Vérité sur les événemens de Lyon au mois d’avril 1834 (Paris, G.-A. Dentu et Lyon, Chambet, 1834, in-8, 2 pl.). 
Il publia plus tard plusieurs ouvrages estimés d’érudition et de bibliographie : 


Inventaire des titres recueillis par Samuel Guichenon (Lyon, Louis Perrin, 1851, in-8, pl. et fac-similés), dédié « A monsieur Yemeniz, de la Société des Bibliophiles français » ; 


Recherches sur la vie et sur les œuvres du P. Claude-François Ménestrier, de la Compagnie de Jésus (Lyon, Nicolas Scheuring, 1856, in-8, pl. et fac-similés) ; 


Étude biographique & bibliographique sur Symphorien Champier (Lyon, Nicolas Scheuring, 1859, in-8, pl., fig.) ; 


Les Routiers au XIVe siècle. Les Tard-Venus et la Bataille de Brignais (Lyon, N. Scheuring, 1859, in-8, 2 pl.) ; 


L’Accueil de Madame de La Guiche à Lyon (Lyon, N. Scheuring, 1861, in-8, 100 ex.) ; 

Photographie Jean-Marc Barféty
Aloysia Sigea et Nicolas Chorier (Lyon, N. Scheuring, 1862, in-8) ; 


Mémoires pour servir à l’histoire de l’abbaye royale de ST-André-le-Haut de Vienne (Lyon, N. Scheuring, 1868, in-8, pl., fig.). 

Le 14 avril 1841, à Érôme [Drôme], Paul Allut avait épousé Philippine de Vernoux, née le 9 septembre 1807 à Bourg-Argental [Loire], fille de Antoine-François-Louis-Richard de Vernoux (1770-1822) et de Marianne-Pauline Tournon (1776-1864). Le couple eut quatre enfants, nés à Lyon, 3 rue des Colonies [rue Antoine de Saint-Exupéry, IIe] : Jeanne-Marie-Thérèse-Alix, née le 14 février 1842 ; Gaston-Marie-Joseph-Édouard, né le 17 mars 1843 ; Pierre-Marie-André-Philomène, le 21 juillet 1846 ; Noémie-Charlotte-Marie-Louise, née le 7 juillet 1848.



Paul Allut, qui avait une aversion déterminée pour les armes parlantes, supprima le « luth », et le rameau dont il fut l’auteur porta dès lors : « De gueules à trois étoiles d’argent et un lambel de 3 pendants du même en chef ».


Immeuble du 17 rue de la République, à Lyon (mai 2019)
Construit en 1857
 Il vendit sa bibliothèque à Lyon, 17 rue Impériale [rue de la République, IIe], au premier étage, du lundi 10 au samedi 22 février 1868, en 12 vacations : 


Catalogue de livres rares & précieux composant la bibliothèque de M. P. Allut (Lyon, N. Scheuring, 1868, in-8, IV-108 p., 1.281 lots). Les livres ne sont pas classés par catégorie. On remarque de nombreuses impressions espagnoles rares et un très grand nombre d’ouvrages de l’historien et héraldiste Claude-François Ménestrier (1631-1705), qui ne se sont peut-être jamais trouvés réunis dans une seule bibliothèque.  


10. Glossaire de la langue romane, avec le Supplément, par J. B. B. Roquefort. Paris, B. Warée oncle (T 1 et 2, 1808) et Chasseriau et Hécart (T 3, 1820), 3 vol. in-8, dem.-veau.

Photographie Librairie L'Art et l'Affiche, Nice

39. Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique, par M. D. L. C. D. B. [M. de La Chesnaye des Bois]. Paris, Duchesne, 1757-1765, 7 vol. in-12, veau marb.
107. La France littéraire, par J.-M. Quérard. Paris, Firmin Didot, 1827-1839, 10 vol. in-8, dem.-veau.

Photographie Biblioteca Virtual de Defensa

144. Coronica general de España, compilé par Florian de Ocampo. Madrid, Don Benito Cano, 1791-1792, 15 vol. in-4, portr., d.-rel. en veau, aux nerfs, non rogn.

Photographie Margarita de Dios, Madrid

145. Collecion de los viages y descubrimientos, que hicieron por mar los Españoles desde fines del siglo XV [Collection des voyages et découvertes que les Espagnols ont fait par mer depuis la fin du XVe siècle], par Don Martin Fernandez de Navarrete. Madrid, Imprenta Real, 1825-1837, 5 vol. in-4, d.-rel. en veau, aux nerfs, n. rog. Édition originale contenant toutes les cartes.


200. Éloge historique de la ville de Lyon. Par le P. Claude François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1669, in-4, blasons, demi-bas. rouge.



201. Topographia, e historia general de Argel [Topographie et histoire générale d’Alger], par Diego de Haedo. Valladolid, 1612, in-fol., veau. Volume d’une grande rareté.


211. Pièces fugitives, pour servir à l’histoire de France [par Charles de Baschi d’Aubais et Léon Ménard]. Paris, Hugues-Daniel Chaubert et Claude Hérissant, 1759, 2 tomes en 3 vol. in-4, veau marb.


223. Histoire de la noblesse du Comté-Venaissin, d’Avignon, et de la principauté d’Orange [par Jean-Antoine Pithon-Curt]. Paris, David Jeune et Delormel (T I et II, 1743), veuve Delormel et fils (T III et IV, 1750), 4 vol. in-4, gr. nombre de blasons, veau marbré. Le vol. II a une légère piqûre aux marges, et le 3e, 2 feuillets légèrement raccommodés.



224. Les Mazures de l’abbaye royale de l’Isle-Barbe lez Lyon [par Claude Le Laboureur]. Paris, Jean Couterot, 1681, 2 tomes en 1 vol. in-4, veau, dent., fil.


299. Annales ecclesiastici Francorum, par Charles Le Cointe. Paris, 1665-1683, 8 vol. in-fol., bas. Rare.


302. Historia de la literatura española, por M. G. Ticknor. Madrid, Rivadeneyra, 1851-1857, 4 vol. in-8, br., n. r.


318. Histoire de Bresse et de Bugey. Par Samuel Guichenon. Lyon, Jean Antoine Huguetan & Marc Ant. Ravaud, 1650, 2 vol. in-fol., blasons, veau, aux armes de Peteau.


320. Nobiliario del Conde de Barcelos Don Pedro, hijo del rey Don Dionis de Portugal, por Manuel de Faria y Sousa. Madrid, Alonso de Paredes, 1646, in-fol., bas., orn. sur pl. Rare.


344. La Philosophie des images énigmatiques. Par le P. Cl. François Ménestrier. Lyon, Jaques [sic] Guerrier, 1694, in-12, fig., bas.


346. Le Véritable Art du blason, et l’origine des armoiries. Par le R. P. Cl. François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1671, in-18, blasons, bas.
349. La Nouvelle Méthode raisonnée du blason. Par le P. C. F. Ménestrier. Bourdeaux, 1698, in-12, blasons, bas.


Photographies BnF

353. Les Rejoüissances de la paix. Par le P. C. F. M. de la Compagnie de Jésus. Lyon, Benoist Coral, 1650 [i.e. 1660], in-8, pl., veau fauve.


355. Abbregé [sic] méthodique des principes héraldiques, ou du véritable art du blason. Par le P. C. François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1669, troisième édition, in-12, fig. et blasons, bas.


358. Des représentations en musique anciennes et modernes [par le P. Cl. Fr. Ménestrier]. Paris, René Guignard, 1681, in-12, veau fauve.


359. Les Divers Caractères, des ouvrages historiques. Avec le plan d’une nouvelle histoire de la ville de Lyon. Par le P. Cl. Fr. Ménestrier. Lyon, J. Bapt. & Nicolas de Ville, 1694, pet. in-8, pl., bas.
361. Des ballets anciens et modernes [par Ménestrier]. Paris, R. Pépie, 1685, in-12, veau fauve.


362. Abbregé [sic] méthodique des principes héraldiques, ou du véritable art du blason. Par le P. C. Franç. Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1672, pet. in-12, blasons, veau fauve.


363. De la chevalerie ancienne et moderne. Par le P. François Ménestrier. Paris, Robert J. B. de la Caille, 1683, in-18, pl., v. f.


Photographies BnF

364. Bibliothèque curieuse et instructive [par Ménestrier]. Trévoux [Paris], Jean Boudot, 1704, 2 tomes en un vol. in-12, pl., bas.


367. Origine des armoiries. Par le R. P. C. F. Ménestrier. Paris, Thomas Amaulry, 1680, in-12, blasons, front., v. fauve, fil., dent. (Bauzonnet).
369. Les Cérémonies et réjouissances faites en la ville d’Annessy sur la solemnité de la béatification, etc. de François de Sales [par Ménestrier]. Annecy, 1662, in-4, fig. On joint, du même auteur et sur le même sujet, 7 autres pièces imprimées à Lyon, Grenoble et Annecy. Veau fauve.


371. Dissertations des lotteries [sic]. Par le P. C. F. M. de la Compagnie de Jésus. Lyon, Laurent Bachelu fils, 1700, in-12, veau fauve.


372. L’Art du blason justifié, ou les Preuves du véritable art du blason. Par le P. C. François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1661, in-12, fig., front., v. f.



373. Le Véritable Art du blason [par Ménestrier]. Lyon, Benoist Coral, 1659, in-12, blasons col., veau rouge, dent.


377. Le Blason de la noblesse, ou les Preuves de noblesse. Par le R. P. François Ménestrier. Paris, Robert J. B. de la Caille, 1683, in-12, v. f.



380. La Science et l’Art des devises. Par le P. Ménestrier. Paris, Robert J. B. de la Caille, 1686, in-8, bas.



382. L’Art des emblèmes. Par le P. C. François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1662, in-8, fig. et pl., front., mar. rouge, fil.



383. Des décorations funèbres. Par le P. C. F. Ménestrier. Paris, R. J. B. de la Caille et R. Pépie, 1683, in-8, fig., veau.



385. La Sience [sic] de la noblesse ou la Nouvelle Métode [sic] du blason, par le P. C. F. Ménestrier. Paris, Étiene [sic] Michallet, 1691, in-12, front. et fig., veau.



389. Le Véritable Art du blason, ou l’Usage des armoiries [par Ménestrier]. Paris, Estienne Michallet, 1773 [i.e. 1673], 2 vol. in-12, fig., front., mar. noir, fil. s. pl.


390. L’Art des emblèmes où s’enseigne la morale. Par le P. C. F. Ménestrier. Paris, R. J. B. de la Caille, 1684, in-8, fig., bas.



393. La Devise du roy justifiée, par le P. Ménestrier. Paris, Estienne Michallet, 1679, in-4, fig., vél.


398. Lettre sur l’usage d’exposer des devises dans les Églises. Pour les décorations funèbres [par Ménestrier]. Paris, Robert Pépie, 1687, in-8, d.-rel. mar. vert.


399. Abrégé nouveau et méthodique du blason [par Ménestrier]. Lyon, Thomas Amaulry, 1705, pet. in-8, pl., bas.


400. Méthode abbrégée des principes héraldiques. Par le Père Claude François Ménestrier. Lyon, B. Coral, 1661, in-12, blasons, front. et pl. du card. de Chevrier, bas.


408. La Philosophie des images. Par le P. C. F. Ménestrier. Paris, Robert J. B. de la Caille, 1682, 2 vol. in-8, fig., bas., fil.


412. Les Diverses Espèces de noblesse, et les Manières d’en dresser les preuves. Par le P. Ménestrier. Paris, R. J. B. de la Caille, 1683, in-12, bas. La moitié d’un feuillet manque.



418. Le Véritable Art du blason et la Pratique des armoiries depuis leur institution. Par le P. C. François Ménestrier. Lyon, Benoist Coral, 1671, in-12, blasons, veau fauve.


420. La Nouvelle Méthode raisonnée du blason pour l’apprendre d’une manière aisée. Par le P. C. F. Ménestrier. Lyon, Jaques [sic] Guerrier, 1701, nouvelle édition augmentée, in-12, fig., bas.



421. La Méthode du blason. Par le P. C. F. Ménestrier. Lyon, Thomas Amaulry, 1689, in-12, blasons, bas.


422. Le Temple de la sagesse ouvert à tous les peuples [par Ménestrier]. Lyon, Antoine Molin, 1663, in-12, cart. Quelques feuillets tachés d’eau.              


442. Hadriani Valesii historiographi regii notitia galliarum. Paris, Frédéric Léonard, 1675, in-fol., veau, aux armes.


445. Chronica. del grancapitan Goncalo Hernandez de Cordoua y Aguilar. Alcala de Henares, Hernan Ramirez, 1584, in-fol., bas.


465. Averiguaciones de las antiguedades de Cantabria. Autor el padre Gabriel de Henao. Salamanque, Eugenio Antonio Garcia, 1689-1691, 2 vol. in-fol., parch. Ouvrage d’une grande rareté.


489. Descripcion de las Indias Ocidentales [sic]de Antonio de Herrera. Madrid, Nicolas Rodriguez Franco, 1720-1730, 8 tomes en 4 vol. in-fol., cartes, planches et beaux titres gravés, parch.



494. Nobleza del Andaluzia. Séville, Fernando Diaz, 1588, in-fol., blasons, carte très rare du royaume de Jaen, parch.


500. Histoire civile ou consulaire de la ville de Lyon. Par le P. Claude François Ménestrier. Lyon, Jean-Baptiste & Nicolas de Ville, 1696, in-fol., portraits et pl., veau.



506. Historia de Nueva-España, escrita por su esclarecido conquistador Hernan Cortes. Mexico, 1770, in-fol., pl. et cartes, vél. Très rare.


508. Glossarium mediae et infimae latinitatis. Paris, Firmin Didot frères, 1840-1850, 7 vol. in-4, br., n. r.



589. Les Tombeaux des personnes illustres, par J. Le Laboureur. Paris, Jean Le Bouc, 1642, in-fol., blasons, d.-rel. en veau. Exemplaire annoté et corrigé de la main de l’auteur.


706. El Conde Lucanor, compuesto por el excelentissimo Principe don Iuan Manuel. Madrid, Diego Diaz de La Carrera, 1642, in-4, vél. Très rare.
714. La Nouvelle Méthode raisonnée du blason, pour l’apprendre d’une manière aisée, par le P. Cl. Fr. Ménestrier. Bordeaux, 1698, in-12, blasons, veau.


732. Les Divers Caractères, des ouvrages historiques. Avec le plan d’une nouvelle histoire de la ville de Lyon. Par le P. CL. FR. Ménestrier. Lyon, J. Bapt. & Nicolas de Ville, 1694, in-12, bas.


871. Dictionnaire des ouvrages anonymes et pseudonymes, par M. Barbier. Paris, Barrois l’Aîné, 1822-1827, seconde édition, 4 vol. in-8, d.-rel. chagrin vert, doré en tête, n. r.
915. Traité des tournois, joustes [sic], carrousels, et autres spectacles publics [par Ménestrier]. Lyon, Jacques Muguet, 1679, in-4, fig., veau fauve.




925. Histoire du règne de Louis-le-Grand, par les médailles, emblèmes, devises, jettons [sic], inscriptions, armoiries, & autres monuments publics. Par le Père Claude François Ménestrier. Paris, Robert Pépie et J. B. Nolin, 1700, édition nouvelle, in-fol., fig., pl., médailles, d.-mar. brun, n. r.



926. Ludovico Magno Theses, ex universa philosophia, dicat et consecrat, Ludovicus a Turre-Arverniæ, Princeps Turennius. Paris, 1679, in-fol., encadrements par L. Cossin d’après Sevin, portraits, mar. rouge, fil., dent., tr. d. [Thèse de Louis de la Tour d’Auvergne, prince de Turenne. Des Jésuites ont fourni les emblèmes, les inscriptions et les devises dont cette thèse est enrichie, et qui ont trait aux conquêtes de Louis XIV : le P. Ménestrier donna l’idée des gravures et composa 23 devises].   





927. Nobiliario genealogico de los reyes y titulos de España, por Alonso Lopez de Haro. Madrid, Luis Sanchez, 1622, 2 vol. in-fol., blasons et arbres généalogiques, bas.


948. Annales typographici ab artis inventae origine ad annum MD. Norimbergae, 1793-1803, 11 vol. in-4, rel.



976. Mémoires pour servir à l’histoire des hommes illustres dans la république des lettres [par le R. P. Niceron]. Paris, 1729-1745, 43 tomes en 44 vol. in-12, veau fauve.



978. España sagrada. Theatro geographico-historico de la iglesia de España. Par Henrique Florez. Madrid, 1754-1865, 49 tomes en 43 vol. in-4, bas. [les 4 derniers brochés].


Photographies Librairie historique F. Teissèdre
994. Histoire héroïque et universelle de la noblesse de Provence [par Artefeuil, pseudonyme]. Avignon, François Seguin, 1776-1786, 3 vol. in-4, blasons, dem.-cuir de Russie [témoins].


1.223. Les Portes du sanctuaire de l’église de Lyon, ouvertes à Messire Claude de S. George, archevêque, comte de Lyon, primat des Gaules [par Ménestrier]. Lyon, Jean-Baptiste & Nicolas de Ville, 1694, in-4, br.



1.267. Jeu de cartes du blason [par Ménestrier]. Lyon, Thomas Amaulry, 1692, [52 grav. sur cuivre].


Page Aiij v°
Lettrine signée Jean [II] de Vingle, 

né en 1498 dans une famille originaire de Wingles [Pas-de-Calais],
graveur à Lyon, puis en Espagne et à Pau. 

1.281. Las Obras del poeta mosen Ausias March. Valladolid, Sebastian Martinez, 1555, pet. in-8, bas. gauf., première reliure. De la plus grande rareté.

Veuf depuis dix ans, Paul Allut mourut à Marseille [IXe, Bouches-du-Rhône], en son domicile du quartier Sainte-Marguerite, le 13 juillet 1880. 

Notez les erreurs de dates
Il fut inhumé à Lyon [Ve], au cimetière de Loyasse, auprès de son épouse, Philippine de Vernoux, décédée à Lyon [IIe], 58 rue de la Charité, le 4 mai 1870, et de sa mère, Jeanne du Sauzey, décédée à Lyon, 3 rue de l’Arsenal [rue du Plat, IIe], le 15 février 1821, veuve de Jean-Louis-Auguste Allut, mort à Montpellier, le 8 vendémiaire An XI [30 septembre 1802].


Son frère cadet, Édouard Allut, décédé à Lyon le 8 février 1867, repose également, avec les membres de sa famille, au cimetière de Loyasse.

« M. Allut a fait partie de cette pléiade d’hommes recommandables autant par la noblesse de leur caractère que par leur talent et qui, rentrés dans la vie privée à la suite de la révolution de 1830, ne voulurent pas rester inutiles et servirent le pays de leur plume et de leur savoir, faute de pouvoir le servir de leurs bras et de leur épée ; officier de la garde royale, il permuta pour prendre part à l’expédition d’Alger, et c’est après avoir contribué à léguer à la France sa dernière conquête qu’il remit ses épaulettes, pour ne pas trahir le drapeau qui venait de flotter sur la citadelle, jusqu’alors imprenable. C’est à l’initiative, aux conseils et aux encouragements de M. Paul Allut, comme de MM. de Boissieu, de La Carelle, d’Assier de Valenches, Morel de Voleine, de Charpin, de Terrebasse, que notre célèbre imprimeur, M. Louis Perrin, dut la possibilité d’entreprendre la renaissance typographique qui l’a illustré et dans laquelle Paris, lui-même, a dû suivre l’impulsion qu’il avait donnée.
Les titres littéraires de M. Allut et ses droits à la mémoire des bibliophiles sont donc nombreux et de plus d’un genre. »
(Léopold Niepce. Les Bibliothèques anciennes et modernes de Lyon. Lyon, Genève, Bâle, Henri Georg, 1876, p. 379)