vendredi 30 novembre 2018

Nicolas-Damas Marchant (1767-1833), médecin sphygmique et prince des numismates



D’une famille originaire de Billy-sous-Mangiennes [Meuse], Nicolas-Damase Marchand, dit « Nicolas-Damas Marchant » [a prétendu, à tort, que ses ancêtres avaient indifféremment pris ou adopté le « d » ou le « t » pour terminer leur patronyme], est né à Pierrepont [Meurthe-et-Moselle], le 11 décembre 1767, troisième enfant de Hubert Marchand († Metz, Moselle, 10 février 1808), ancien médecin des armées, médecin de l’hôpital de Longwy [Meurthe-et-Moselle], et de Marguerite Arnould, qui s’étaient mariés à Pierrepont, le 19 juin 1764.


Arbre généalogique simplifié

Aujourd'hui 16 quai Paul Wiltzer

Dès ses plus jeunes années, il se prépara à suivre la même carrière que son père, devenu médecin en chef de l’hôpital militaire de Metz, et fut reçu, en 1784, docteur en médecine à l’Université de Nancy [Meurthe-et-Moselle].
En 1788, Marchant entra dans les hôpitaux militaires, fit la campagne de 1792 en Belgique et obtint l’année suivante la place de médecin en second à l’hôpital militaire de Metz, où il resta jusqu’en 1816. Il porta le secours de son expérience dans l’épidémie qui ravagea le canton de Sierck [Moselle], plus tard la banlieue de Sarrelouis [Sarre, Allemagne] et le village de Brettnach [Moselle]. Il prit les mesures pour préserver la ville de Metz de l’invasion du typhus. Il avait étudié avec un tel soin les signes fournis par le pouls, que ses amis l’avaient surnommé « le médecin sphygmique ».

Royaliste constitutionnel de 1789 à 1793, Marchant fut membre de la première réunion politique de la ville de Metz, capitaine de la première garde nationale, secrétaire du conseil d’administration de cette garde, et prit la part la plus active à tous les actes remarquables de ce temps.


Marchant faisait partie du Conseil municipal de Metz depuis quelques années, lorsqu’il fut nommé maire par décret impérial du 10 brumaire an XIV [1er novembre 1805]. La promenade publique, l’hippodrome de la porte de France, le jardin des plantes, la bibliothèque, les bureaux du mont-de-piété au profit de l’hospice général, la maison de charité, la maison des dames de la charité-maternelle, les rues neuves de Goussaud, de la Grande Armée et de l’Esplanade, la création de la Compagnie des sapeurs-pompiers datent de son administration.

Coll. BM Metz

Côté sud de la chapelle des Petits Carmes en 1903
photographie coll. BM Metz
Aujourd'hui

La Bibliothèque municipale, installée en 1803 dans l’ancienne chapelle des Carmes, 2 rue du Haut Poirier, fut ouverte au public en 1811 [remplacée par la Médiathèque en 1977].


En 1810, Marchant reçut des lettres de baron et, en 1814, le grade d’officier de la Légion d’honneur.
Le baron Marchant se démit de ses fonctions le 7 février 1816, après avoir été destitué pendant les Cent jours, - du 6 mai au 5 août 1815 -, et reçut alors la décoration de l’Ordre de Saint-Michel pour récompense des éminents services qu’il avait rendus à la ville de Metz.
En 1819, il présida le conseil général de la Société d’Assurance mutuelle de Metz contre l’incendie.
En 1820, il fut nommé conseiller de préfecture du département de la Moselle, et en 1831, il accepta le poste de sous-préfet de l’arrondissement de Briey [Meurthe-et-Moselle].

Château de Logne

Divorcé le 28 messidor an VI [16 juillet 1798] de Anne-Marie-Catherine Poirey, qu’il avait épousée en premières noces, à Vernéville [Moselle], le 6 décembre 1785, Marchant avait épousé, en secondes noces, Agnès de Guerschin (1765-1847), qui lui apporta le château de Logne [Rurange-lès-Thionville, Moselle] et qui lui donna deux fils : Hubert-Philippe-Damas, né à Logne, le 9 thermidor an VII [27 juillet 1799], capitaine-commandant au 6e régiment de Lanciers, mourut à Logne, le 23 août 1856, sans avoir été marié ; Édouard, né le 26 mars 1804, officier des haras royaux, marié en premières noces avec Émilie Bouquet, et en secondes noces avec Julie Rousseaux, n’eut pas d’enfant de ces mariages et mourut à Metz le 7 août 1887.

Le baron Marchant était membre de l’Académie des sciences, lettres et arts de Metz, et correspondant de l’Académie de médecine de Paris. Lorsque les affaires politiques et administratives lui laissèrent des loisirs, il les consacra spécialement à la numismatique, et particulièrement à la numismatique byzantine :

« Ses savantes investigations rectifièrent des erreurs historiques, précisèrent des dates incertaines, évoquèrent de l’oubli où l’histoire les avait laissés ensevelis, des événemens importans, des princes, des dynasties entières. Ses opinions devinrent des autorités, et furent souvent adoptées par les érudits les plus célèbres, tels que MM. Sylvestre de Sacy et Mionnet en France, Cattaneo à Milan, Münter à Copenhague, et surtout l’abbé Sestini, de Florence, qui, depuis long-temps en possession du sceptre numismatique, le proclama le prince des numismates pour les médailles latines et bysantines. » [sic]
(Charles Dosquet. Notice sur M. le baron Marchant. Metz, S. Lamort, 1834, p. 8)


Son principal ouvrage est Mélanges de numismatique et d’histoire, ou Correspondance sur les médailles et monnaies des empereurs d’Orient, des princes croisés d’Asie, des barons français établis dans la Grèce, des premiers califes de Damas, etc. (Paris, F. J. Fournier le Jeune, et Metz, L. de Villy, 1818, in-8, [3]-[1 bl.]-122-[6] p., 4 pl. et 19 vign., tirage à petit nombre) ; depuis sa publication, jusqu’en 1829 inclus, Marchant a publié 14 suites sous forme de lettres. L’extrême rareté de cette publication donna l’idée d’en former une nouvelle édition : Lettres du baron Marchant sur la numismatique et l’histoire (Paris, Leleux, 1851, in-8, [3]-[1 bl.]-VIII-567-[1 bl.] p., 30 pl.).


Outre un grand nombre d’articles insérés dans les journaux de la Moselle, on doit aussi au baron Marchant différents écrits sur des matières politiques et économiques :

Discours prononcé à la Société populaire de Metz, en faveur de la liberté de la presse (Metz, Lamort, 13 vendémiaire an III [octobre 1794], in-4, 4 p.).

Lettre de M* à M** [Wendel], membre de la chambre pour le département de la *** [Moselle], sur le système électif le plus convenable à la monarchie française (Metz, Lamort, 26 décembre 1815, in-8, 22 p.).

Rapport fait au Conseil général du département de la Moselle, sur la destination ultérieure du dépôt de mendicité de Gorze (Metz, Verronnais, 1818, in-8, 20 p. et 2 tableaux).

Des réunions des communes formant une seule mairie. Opinion émise au Conseil général du département de la Moselle dans la session de 1818 (Metz, Verronnais, juillet 1818, in-8, 20 p.).

Société d’Assurance mutuelle et gratuite de Metz. Réponse à la dernière note officielle de M. Chedeaux, fondé de pouvoir d’une des compagnies d’assurances à prime (Metz, Lamort, 15 octobre 1819, in-8, 12 p.).

Statuts de la Société anonyme d’Assurances mutuelles contre l’incendie pour la ville de Metz (Metz, Collignon, 1820, in-8).

Photographie Marc de Metz

Le 30 juin 1833, le baron Marchant mourut d’une cardiopathie, en son domicile, 11 rue des Grands Carmes [rue Marchant, par arrêté municipal du 9 février 1835], maison du XVIe siècle [dite aujourd’hui « Îlot Trésor »], qui avait appartenu à ses parents et à ses grands-parents.  

En 1833, la ville de Metz acheta aux héritiers du baron Marchant une partie de son cabinet, - qui renfermait une collection naturaliste originale par la présence d’oiseaux albinos, dont une partie provenait du cabinet du prince des Deux-Ponts et du cabinet de Dupré de Genest -, et quelques manuscrits, parmi lesquels les Mémoires du notaire Baltus sur l’Histoire de Metz, des travaux de Nicolas Dilange sur les Coutumes et de Dupré de Genest sur la Numismatique, un recueil des Coutumes des Juifs de Metz en 1744 et une copie du XIIIe siècle du roman des Quatre fils Aimon.
La magnifique collection de minéralogie qu’il avait formée fut vendue à l’étranger, malgré les offres désintéressées de ses héritiers pour en faciliter l’acquisition par la ville.


La bibliothèque du baron Marchant fut vendue, du mercredi 26 février au vendredi 7 mars 1834, en 9 vacations, dans la salle haute de la Maison Silvestre, 30 rue des Bons-Enfants, à Paris : Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le baron N.-D. Marchant, officier de la Légion d’honneur et de l’Université royale de France, chevalier de Saint-Michel, membre de plusieurs Sociétés savantes, nationales et étrangères. Collection curieuse de livres sur les diverses branches des sciences, de la littérature et de l’histoire, dans laquelle on remarque des éditions aldines et d’autres éditions anciennes d’une grande rareté, une suite nombreuse d’Elzeviers, dont partie d’une belle conservation, la collection byzantine du Louvre, les mémoires de l’Académie des inscriptions, etc. (Paris, Merlin, 1834, in-8, [3]-[1 bl.]-84 p., 850 + 11 doubles [bis] = 861 lots), dont Théologie [94 lots = 10,91 %], Jurisprudence [25 lots = 2,90 %], Sciences et Arts [134 lots = 15,56 %], Belles Lettres [349 lots = 40,53 %], Histoire [223 lots = 25,90 %], Supplément [36 lots = 4,18 %].

53. Œuvres de Bossuet. Paris, 1743-1753, 20 vol. in-4, v. m. – Sermons du même. Paris, Boudet, 1772, in-4, v. m. (3 tomes). 40 fr.


125. Aristotelis Opera, gr. ; Theophrastus de historia plantarum et de causis plantarum. Venetiis, Aldus Manutius, 1495-1498, 5 vol. in-fol. 70 fr. 05.


145 bis. Les Essais de Michel de Montaigne. Bruxelles, Fr. Foppens (Holl., Elzev.), 1659, in-12, 3 vol. v. br. 60 fr.


181. Les Vrayes Centuries et prophéties de Michel Nostradamus. Amst., J. Jansson, 1668, pet. in-12, mar. bl., dent., tr. dor. (Simier). 50 fr.
246. Belisarius Aquivivus Aragoneus, de venatione et de aucupio, de re militari et singulari certamine. Neapoli, Joa. Pasquet de Sallo, 1519, in-fol., v. br. 50 fr.


261. Dictionarium græcum, cum interpretatione latina. Venetiis, in ædibus Aldi et Andr. Soceri, 1524, in-fol., mar. vert, fil., d. de tabis et gardes de vélin. Ex. de Renouard. 45 fr.
278. Quintiliani institutionum oratoriarum Libri XII. Lugd.-Bat., ex offic. Hackiana, 1663 et 1665, 2 vol. in-8, mar. r., fil., tr. dor. (Derome). 61 fr. 95.


343. Les Odes d’Horace en vers burlesques. Leyde, J. Sambix (Elzevier), pet. in-12, vél., dent. 60 fr. 95.
394. Deliciæ poetarum hujus superiorisque ævi illustrium. 1608-1693, 20 tomes en 19 vol. pet. in-12. Rel. en vélin et 3 vol. en mar. vert (Derome). 137 fr. 05.
436. L’Art de régner, ou le Sage Gouverneur, tragi-comédie, par Gillet. Suivant la copie imprimée à Paris, 1649 (Holl., à la Sphère), pet. in-12, mar. bl., dent., gardes de vin, tr. dor. (Simier). 66 fr. 95.


437. L’Eschole de Salerne, en vers burlesques (par Martin), et duo poemata macaronica de bello huguenotico. Suivant la copie imprimée à Paris (Holl., Elzevir), 1651, pet. in-12, mar. bl., fil. d’or. et dent. à froid, d. de moire, tr. dor. (Simier). 64 fr. 55.
438. Le même, et à la suite : L’Ovide en belle humeur de M. Dassoucy. Suivant la copie imprimée à Paris (Holl., Elzev.), 1651, pet. in-12, mar. bl., larges dent., d. de moire avec gardes de vélin, tr. dor. (Derome). 201 fr. 05.


492. Les Œuvres de Fr. Rabelais (Holl., Elzevier), 1663, 2 vol. pet. in-12, mar. r., dent., doublé de moire blanche avec dent., tr. dor. 52 fr.


553. Ciceronis Opera, cum optimis exemplar. collata accurate. Lugd.-Bat., ex offic. Elzevir, 1642, 10 vol. pet. in-12, v. f., fil., tr. dor. 51 fr.
581. Collection des œuvres de Balzac, imprimées par les Elzeviers, pet. in-12, 7 vol. mar. bleu, fil., tr. dor. (Simier). 105 fr. 95.


637. Histoire des Juifs écrite sous le titre d’antiquités judaïques et Histoire de la guerre des Juifs contre les Romains, trad. du grec de Flav. Joseph par Arnauld d’Andilly. Bruxelles, Frick, 1701-1703, 5 vol. pet. in-8, fig., mar. r., tr. dor. (Padeloup). 60 fr.


640. Thucydidis de Bello Peloponnesiaco Libri VIII, cum adnotationibus Henr. Stephani et J. Hudsoni. Amst., Wetstenii, 1731, in-fol., v. m., fil. 56 fr.


668. C. Sallustius Crispus, cum veterum historicorum fragmentis. Lugd.-Batav., ex offic. Elzev., 1634, pet. in-12, vél. 40 fr. 05.


712. Histoire de Henry le Grand, par Hardouin de Péréfixe. Amst., D. Elzevier, 1664, pet. in-12, mar. bl., fil., gardes de vél., tr. dor. (Simier). 52 fr.
779. Histoire et Mémoires de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, de 1701 à 1779. Paris, I. R., 1780-1786, 42 vol. in-4, fig. v. m., 2 br. en cart. 180 fr.


813. Collection publiée par J.-B. Gail en 1794, gr. pap. vél., 10 vol. in-18, rel. vél. blanc, dent., doublés de tabis, tr. dor. 47 fr. 
829. Theocriti Eglogæ XXX, Genus Theocriti et de inventione bucolicorum. Venetiis, characteribus ac studio Aldi Manutii, 1495, in-fol., v. br. 71 fr. 95.
    
















samedi 24 novembre 2018

Edwin Tross (1822-1875), une des gloires de la librairie française



Eglise de Sensweiler

D’une famille originaire de Sensweiler [Rhénanie-Palatinat, Allemagne], Karl-Theodor-Edwin Tross est né à Hamm [Westphalie, Allemagne], le 25 août 1822, fils de Karl-Ludwig-Philipp Tross (1795-1864), professeur au lycée de Hamm, et de Charlotte Elfferding.

L’environnement familial et l’éducation classique qu’il reçut le prédisposèrent à aimer les livres anciens.
Son père, Ludwig Tross, fut l’auteur d’un très grand nombre de travaux, dont le premier fut une étude sur Ausone, Observationum in Ausonii Mosellam specimen (Hagenæ, 1816), et le dernier une édition de la Chronique de Saxe, De laude veteris Saxoniæ, nunc Westphaliæ dictæ (Köln, Heberle, 1865). Il rédigea le Catalogue des archives de l’abbaye de St. Mihiel en Lorraine. Cartulaires, chartes originales, autographes (1853, in-8, [4]-45-[1 bl.] p., 364 et 51 numéros), dont la couverture imprimée porte Catalogue de cartulaires et chartes originales, du Xe au XVIIe siècle, concernant l’histoire de la Lorraine et des provinces voisines, de lettres autographes, etc., provenant de la collection de feu M. Marchand : la vente, qui devait se dérouler du 7 au 9 novembre 1853, n’a pas eu lieu, les pièces ayant été réclamées comme soustraites à des dépôts nationaux.

« Un avocat, M. Marchand, qui fut quelque temps bibliothécaire de la ville, emporta chez lui, assurément avec l’intention de les étudier à loisir et de les réintégrer ensuite, un bon nombre des documents provenant de l’abbaye et qui étaient encore demeurés à Saint-Mihiel. Après sa mort, survenue en 1851, son fils, M. Marchand-Prot, vendit ces documents, pour la somme de 500 francs, à un libraire de Paris, J. de Michelis. Celui-ci les recéda bientôt, moyennant 1,600 francs, à un de ses confrères parisiens, d’origine allemande, Edwin Tross. Le père de celui-ci, L. Tross, professeur à Hamm-sur-la-Lippe, en Westphalie, en profita pour donner la première édition intégrale de la Chronique de Saint-Mihiel, et il rédigea de la collection Marchand un catalogue, qui fut imprimé à Hamm en 1853. La vente était annoncée pour le 7 novembre de cette même année ; elle devait avoir lieu dans la salle de la rue des Bons-Enfants et être dirigée par l’expert Charavay. Mais le préfet de la Meuse, averti à temps, fit saisir les documents le 20 octobre ; M. Marchand-Prot reconnut de bonne grâce leur origine, attestée d’ailleurs par leur inscription dans l’inventaire de l’an XII, et il s’en dessaisit immédiatement, sans indemnité, au profit des Archives de la Meuse. »
(Mettensia VI. Chronique et chartes de l’abbaye de Saint-Mihiel, publiées par André Lesort. Paris, C. Klincksieck, 1909-1912, p. IV)

Ludwig Tross exécuta aussi les commissions des amateurs étrangers, lors de ventes publiques de livres qui se firent à Hamm.


Après des études au lycée de Hamm, Edwin Tross hésita entre l’étude de la théologie et celle des livres. Mais après avoir débuté dans une librairie de Wesel [Rhénanie du nord-Westphalie, Allemagne], il choisit d’entrer en 1840 chez l’éditeur Gottschalk-Diederich Baedeker (1778-1841), à Essen [Rhénanie du nord-Westphalie, Allemagne] : il le quitta en 1843, pour aller suivre les cours de l’Université de Bonn [Rhénanie du nord-Westphalie, Allemagne].

En octobre 1844, Edwin Tross décida de se rendre à Paris et devint commis à la « Librairie française-allemande », en face de la Bibliothèque impériale, que son compatriote Albert Franck, né en 1809 à Breslau [Wroclaw, Pologne], avait achetée en juillet à Friedrich Brockhaus (1800-1865) et Eduard Avenarius (1809-1885) : cette librairie avait déménagé en 1842 au 69 rue de Richelieu [IIe].
En 1851, Franck céda son commerce à son associé de la première heure, Friedrich Vieweg (1808-1888), né à Brunswick [Basse-Saxe, Allemagne] : 

Restaurant Champeaux, 13 place de la Bourse

Edwin Tross rejoignit alors G.-J. Schwabé, libraire 11 place de la Bourse [IIe], voisin du célèbre Restaurant Champeaux.

Edwin Tross, dit « Tross l’aîné », racheta le fonds de Schwabé au mois de mai de l’année suivante et conquit bientôt dans le monde des lettres une réputation justifiée par son habileté à découvrir des imprimés et des manuscrits rares et précieux. Parlant et écrivant la plupart des langues de l’Europe occidentale, il entreprit régulièrement des voyages en Allemagne, en Suisse, en Angleterre, au Danemark, en Italie et en Espagne, d’où il rapporta des trésors.
Edwin Tross possédait aussi le talent de décrire ses trouvailles avec exactitude et érudition : ses catalogues, à prix marqués et dont la plupart sont enrichis de fac-similés, forment une véritable anthologie bibliographique et n’ont de rivaux que ceux de son compatriote Bernard Quaritch (1819-1899), installé depuis 1847 à Londres, Leicester Square, puis, à partir de 1860, à Piccadilly.
Les premiers catalogues furent publiés sous le nom et l’adresse de Schwabé :

In Feuilleton du Journal de la librairie, 7 juin 1851

Catalogue de livres rares et curieux, en français, allemand, anglais, espagnol, grec, italien, latin, etc., etc. Appartenant à Mr. Edwin Tross et en vente aux prix marqués chez G.-J. Schwabé, place de la Bourse, 11, Paris, 1851.  Beaux-Arts, Belles-Lettres, Histoire, Livres sur l’Amérique, Manuscrits, Mathématiques, Ouvrages à figures, Voyages. Commissionnaire pour l’Allemagne, M. T. O. Weigel, à Leipzig (Paris, 1851, in-8, 40 p., environ 600 numéros).


Second catalogue de livres rares et curieux, en français, allemand, anglais, espagnol, grec, italien, latin, etc., etc. Appartenant à Mr. Edwin Tross et en vente aux prix marqués chez G.-J. Schwabé, place de la Bourse, 11, Paris, 1851. Beaux-Arts, Belles-Lettres, Histoire, Livres sur l’Amérique, Manuscrits sur peau de vélin, Mathématiques, Ouvrages à figures, Voyages. Commissionnaire pour l’Allemagne, M. T. O. Weigel, à Leipzig (Paris, 1851, in-8, 24 p., 300 numéros).

Catalogue général de livres rares et curieux, en français, allemand, anglais, espagnol, grec, italien, latin, etc., etc. Appartenant à Mr. Edwin Tross et en vente aux prix marqués chez G.-J. Schwabé, place de la Bourse, 11, Paris, 1851. Beaux-Arts, Belles-Lettres, Histoire, Livres sur l’Amérique, Manuscrits sur peau de vélin, Archéologie, Mathématiques, Ouvrages à figures, Voyages. Commissionnaire pour l’Allemagne, M. T. O. Weigel, à Leipzig (Paris, 1851, in-8, 104 p., numéros 750-2.256).


Quatrième et cinquième catalogue de livres rares et curieux, en français, allemand, anglais, espagnol, grec, italien, latin, etc., etc.  Appartenant à Mr. Edwin Tross et en vente aux prix marqués chez G.-J. Schwabé, place de la Bourse, 11, Paris, 1852. Histoire de France et des pays étrangers, Livres sur l’Amérique, Poésie, Romans, Théâtre, Mathématiques, Chasse, Jeux, Théologie, Auteurs grecs et latins, Archéologie, Beaux-Arts, Ouvrages à figures, Médecine, Histoire littéraire, Bibliographie, etc. (Paris, 1852, in-8, 1.560 numéros).

In Feuilleton du Journal de la librairie, 20 novembre 1852

28 rue des Bons-Enfants (1914)
Archives de Paris

À partir du 30 octobre 1855, Edwin Tross succéda à Pierre Jannet (1820-1870), lui-même successeur de Louis-Catherine Silvestre (1792-1867), à la tête de l’établissement de ventes publiques du 28 rue des Bons-Enfants [Ier]. Il conserva provisoirement son magasin de librairie ancienne place de la Bourse.

« Parmi les quatre librairies anciennes dirigées à Paris par des ressortissants allemands dans la deuxième moitié du XIXe siècle, c’est celle d’Edwin Tross qui va le mieux faire connaître aux Français la tradition germanique de l’Antiquariat, celle de manuscrits, d’incunables et de livres anciens, pièces uniques que l’Antiquar a cherchées dans toute l’Europe et qu’il propose dans un catalogue systématique à des prix élevés ou en organisant des ventes publiques sur des thèmes particuliers. »
(Diana Cooper-Richet. « La Librairie étrangère à Paris au XIXe siècle ». In Actes de la recherche en sciences sociales. Paris, Seuil, vol. 126-127, mars 1999, p. 65)

« L’activité de l’Antiquariat, branche caractéristique de la librairie allemande, consiste à vendre soit des livres relevant spécifiquement de certains domaines de la connaissance (Antiquariat scientifique), soit des ouvrages d’une grande valeur bibliophilique. L’Antiquariat doit être considéré dans le cadre général du concept de culture allemand, dans lequel le livre, et surtout le livre de valeur, tient une place fondamentale. […]
Installé en 1852 à son propre compte, Edwin Tross est un personnage remarquable par ses connaissances en matière d’anciens livres ; grâce à lui, les bibliophiles parisiens peuvent acquérir des trésors trouvés aux quatre coins de l’Europe. Sa réputation internationale lui vaut de collaborer à des revues traitant de bibliophilie. »
(Positions des thèses soutenues par les élèves de la promotion de 1989. Paris, École des chartes, 1989, p. 120)  
 
Malheureusement, une mauvaise gestion financière obligea Edwin Tross à déposer son bilan : sa faillite fut prononcée le 17 février 1857, suivie d’une condamnation par la 8e chambre du Tribunal correctionnel de la Seine à 10 jours d’emprisonnement, pour banqueroute simple. Il se vit retirer son autorisation à exploiter son commerce le 13 juillet 1857 et ses biens furent vendus.

Rue Neuve-des-Petits-Champs (1866)
Photographie de Charles Marville

Le 9 juillet 1858, son frère cadet Hermann Tross (1826-1886) fut autorisé à exploiter une librairie ancienne, située 5 rue Neuve-des-Petits-Champs [rue des Petits-Champs, Ier], dans le passage des Deux-Pavillons, qui avait été ouvert en 1853. Edwin Tross put poursuivre ainsi, à cette adresse, ses activités de vente et d’édition. Les deux frères associés développèrent un vaste réseau outre-mer. La Société littéraire et historique de Québec, fondée en 1824, admit Edwin Tross au nombre de ses membres en 1869 et le roi Victor-Emmanuel II lui envoya la croix de l’Ordre des Saints Maurice et Lazare, pour services rendus à l’Italie.


En 1870, une vente eut lieu à Londres, 47 Leicester Square, du mardi 13 au samedi 17 décembre 1870, en 5 vacations : Catalogue of rare and curious books, including the collection of M. Tross, fellow and corresponding member of the literary society of Quebec (London, Puttick and Simpson, 1870, in-8, [3]-[1 bl.]-164 p., 1.874 lots).


Dès 1853, Edwin Tross avait adopté, pour certains de ses catalogues à prix marqués et certaines de ses éditions, la marque, en noir ou en rouge, de Johann Fust (1400-1466) et Peter Schoeffer (1425-1503), apparue en 1457 sur le Psautier de Mayence.


À partir de 1866, il utilisa, pour certaines de ses éditions, la marque « à l’ange » de Jean de Tournes (1504-1564), dont la banderole porte la devise anagrammatique « Son art en Dieu ».

Edwin Tross publia des articles de bibliographie, notamment dans le Serapeum de Leipzig, ainsi que des livres soignés et des réimpressions souvent luxueuses :

Ludovici Trossii in Cassiodori variarum libros sex priores symbolæ criticæ (1853, in-8, 24 p.), par Ludwig Tross.

De la police des livres au XVIe siècle (1853, in-8, 38 p., extrait du Bulletin de la Société de l’Histoire du protestantisme français, tiré à 100 ex.), par Ernest de Fréville.


L’Alphabet de la mort de Hans Holbein (1856, in-8, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[92] p.), par Anatole de Montaiglon.

Les Estienne et les Types grecs de François Ier (1856, in-8, 72 p.), par Auguste Bernard.


Geofroy Tory (1857, in-8, XV-[1]-260 p.), par Auguste Bernard.

De Imitatione Christi, libri quatuor (1858, in-64, [4]-155-[1] p., front.).

Les Seize Nielles du grand lustre de la cathédrale d’Aix-la-Chapelle (1859, gr. in-fol., 2 f. de texte, 16 pl.).


Carte de la nouvelle France augmentée depuis la dernière, servant à la navigation faicte en son vray Méridien, par le Sr de Champlain Capitaine pour le Roy en la Marine (1860, 2 f. in-fol., 36 ex., planche détruite).

Exemplaire de Martin-Joseph von Reider (1793-1862),
professeur à l'Académie de dessin de Bamberg

Notice historique et bibliographique sur Jean Pèlerin, chanoine de Toul, et sur son livre De artificiali perspectiva (1860, in-fol., 3-[1]-[60] p., 118 ex.).

Notice historique et bibliographique sur Jean Pèlerin, dit le Viateur, chanoine de Toul, et sur son livre De artificiali perspectiva (mai 1861, in-fol., 74-[4] p., 136 ex.), par Anatole de Montaiglon [pour accompagner la reproduction par le procédé Pilinski].


Lettres écrites de la Vendée à M. Anatole de Montaiglon (1861, gr. in-8, [6]-128 p., front., 120 ex.), par Benjamin Fillon.

Les Artistes de Bourges (1861, in-8, [1]-[1 bl.]-[2]-84 p., extrait des Archives de l’art français), par le baron de Girardot.

Bref récit et succincte narration de la navigation faite en MDXXXV et MDXXXVI par le capitaine Jacques Cartier (1863, pet. in-8, [2]-xvj-68 f.).


Cent cinq rondeaulx d’amour (1863, in-12, viij-[111]-[1 bl.], 1 fac-similé, 250 ex.).


Bibliotheca sinologica (1864, in-8, X-[1]-[1 bl.]-108-[1]-[1 bl.] p.), par Victor Andreæ et John Geiger, avec K. Theodor Völcker (Francfort) et B. Quaritch (Londres).

Geofroy Tory (1865, 2e édition, in-8, [3]-[1 bl.]-VIII-410-[1]-[1 bl.] p. et 28 grav.), par Auguste Bernard.


La Danse des noces (1865, in-fol., [3]-[1 bl.]-IX-[1] p. et 21 pl.), par Hans Scheufelein.

Voyage de Jaques [sic] Cartier au Canada en 1534 […]. Documents inédits sur Jaques [sic] Cartier et le Canada (1865, 2 parties en 1 vol. in-16, [3]-[1 bl.]-14-[2]-vij-[1 bl.]-55 [chiffrées 17-71]-[1] et [3]-[1 bl.]-53-[1] p., 2 cartes), par Henri Michelant et Alfred Ramé.


Le Grand Voyage du pays des Hurons […] avec un Dictionnaire de la langue huronne (1865, 2 vol. pet. in-8, papier vélin, [3]-[1 bl.]-[2]-XXV-[1 bl.]-206 et 62 [chiffrées 207-268]-12-[132]-[16] p.), par Gabriel Sagard Théodat.

Dictionnaire de la langue huronne (1865, pet. in-8, 12-[132] p., 66 ex., tous sur papier ancien de Hollande), par Gabriel Sagard.


Histoire de la Nouvelle France […] avec Les Muses de la Nouvelle France (1866, 3 vol. in-8, xviij-[2]-287-[1 bl.], [3]-[1 bl.]-296 [chiffrées 289-586]-[1]-[1 bl.] et [3]-]1 bl.]-[8]-263 [chiffrées 589-851]-[1 bl.]-[28]-83-[1] p., cartes), par Marc Lescarbot.


Histoire du Canada […] avec un Dictionnaire de la langue huronne (1866, 4 vol. pet. in-8, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-LXIV-272, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-270 [chiffrées 273-542], [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-283 [chiffrées 543-825]-[1 bl.] et [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-96 [chiffrées 827-922]-[45]-[1 bl.]-12-[132] p.), par Gabriel Sagard Théodat.

La Clef d’amour (1866, pet. in-8, xxix-[1 bl.]-128 p. et 1 fac-similé, 222 ex.).

Imprimeurs imaginaires et libraires supposés (1866, in-8, [3]-[1 bl.]-290 p.), par Gustave Brunet.


Relation originale du voyage de Jacques Cartier au Canada en 1534. Documents inédits sur Jacques Cartier et le Canada (Nouvelle série) (1867, in-16, [3]-[1 bl.]-VII-[1 bl.]-76-54 p., 2 portraits de Cartier et 2 vues de son manoir), par H. Michelant et A. Ramé.


Les Navigations françaises et la Révolution maritime (1867, in-8, [3]-[1 bl.]-443-[1] p.), par Pierre Margry.

Blancandin et l’orgueilleuse d’amour (1867, pet. in-8, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-XVIII-[1]-[1 bl.]-238 p.), par H. Michelant.


Poésies gasconnes (1867-1869, 2 vol. in-8, [3]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-XII-304 et [2]-339-[1 bl.] p.), par Frix Taillade.

L’Épistre de M. Malingre, envoyée à Clément Marot (1868, pet. in-8, [24] p., 90 ex.).

Serrurerie ou les ouvrages en fer forgé (1869, 2 vol. gr. in-4, [2]-VIII-20 p. et 32 pl., et [2]-20 [chiffrées 21-40] p. et 27 pl. [numérotées XXXIII-LIX]), par Jakob-Heinrich de Hefner-Alteneck.

Les Songes drolatiques de Pantagruel (1869, in-8, xviij-[4] p. et 120 pl.).


Méraugis de Portlesguez (1869, gr. in-8, XX-270-[1]-[1 bl.] p., 19 grav. en bois), par Raoul de Houdenc.


Gerson. De l’Imitation de Jésus-Christ (1869, in-8, XVI-440 p., fig. en bois, bordure gravée à chaque page).

Le Chansonnier huguenot du XVIe siècle (1870, 2 vol. in-16, lxxxiv-196 et [3]-[1 bl.]-296 [chiffrées 197-492]-[4] p.).


Œuvres de Louize Labé (1871, in-8, VIII-223-[1 bl.]-[3]-[1 bl.] p., 150 ex.).


Les Psaumes de David et les Cantiques d’après un manuscrit français du XVe siècle (1872, in-8, [2]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-LIX-[1 bl.]-231-[1 bl.]-[3]-[1 bl.] p., portr. de David et fac-similé).


Bibliotheca americana vetustissima. A description of works relating to America published between the years 1492 and 1551. Additions (1872, gr. in-8, [3]-[1 bl.]-xl-199-[1 bl.] p., gravures en bois et fac-similé), [par Henry Harrisse].


Notes pour servir à l’histoire, à la bibliographie et à la cartographie de la Nouvelle-France (1872, in-8, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-xxxiii-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-367-[1 bl.] p.), par l’auteur de la Bibliotheca americana vetustissima [Henry Harrisse]. « A mon illustre amie George Sand ».


Albericus Vespucius. De ora antarctica per regem Portugallie pridem inventa (1872, pet. in-4, 6 f., fig. au titre, 10 ex. tous sur peau de vélin).

Fernand Colomb, sa vie, ses œuvres (1872, [3]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-230-[1]-[1 bl.] p., 225 ex.), par l’auteur de la Bibliotheca americana vetustissima [Henry Harrisse].


Les Colombo de France et d’Italie (1874, in-4, [3]-[1 bl.]-135-[1] p.), par Henry Harrisse.


Bibliographie des sciences médicales (1874, gr. in-8, XIX-[1] p.-1.758 col.-[1 bl.]-[72] p.), par Alphonse Pauly.

Le Livre des mestiers. Dialogues français-flamands […]. Publié par H. Michelant (1875, in-4, VI-47-[1 bl.] p.).

Dès 1853, Edwin Tross fit ses débuts dans les salles de ventes et, à partir de 1855, organisa d’importantes ventes aux enchères de bibliothèques :


Catalogue des livres anciens et modernes composant la bibliothèque de feu M. Ant. Greppo, ancien magistrat (Lyon, N. Scheuring, et Paris, Edwin Tross, 1854, in-8, VII-[1 bl.]-200 p., 2.934 lots). Vente à la Salle du passage Bellecordière, à Lyon, du lundi 3 avril au mercredi 3 mai 1854, en 23 vacations.


Catalogue de la bibliothèque de feu MR. Auguste Const. Naumann, professeur des mathématiques à l’École royale des mines à Freiberg (Paris, Edwin Tross, 1854, in-8, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-99-[1] p. et 4 fac-similés, 1.559 lots). Vente dans la salle de Theodor-Oswald Weigel (1812-1881), libraire à Leipzig, le mardi 6 juin 1854 et jours suivants.


Catalogue de livres rares et précieux composant la bibliothèque de feu M. l’abbé Jean-Baptiste Chevalier de Bearzi, protonotaire apostolique et chargé d’affaires de S. M. le roi des Deux-Siciles à la cour de Vienne (Paris, Edwin Tross, 1855, 2 vol. in-8, XII-222 et 191-[1] p., 2.508 et 1.979 [chiffrés 2.509-4.487] lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du jeudi 31 mai au jeudi 28 juin 1855, en 24 vacations.


Catalogue de livres anciens, la plupart à figures, provenant en partie de la bibliothèque de feu M.-J.-G. Kraenner de Ratisbonne (Paris, Edwin Tross et P. Jannet, 1855, in-8, 64 p., 445 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le samedi 30 juin et le lundi 2 juillet 1855, en 2 vacations.


Catalogue de beaux livres, la plupart reliés en maroquin, provenant de la bibliothèque de feu M. de Lassus, ex-colonel de la Garde impériale (Paris, Edwin Tross, 1855, in-8, 64 p., 606 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du vendredi 16 au mardi 20 novembre 1855, en 4 vacations.

Catalogue d’une collection de beaux livres (Paris, Edwin Tross, 1855, in-8, 61-[1 bl.] p., 319 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le vendredi 14 et le samedi 15 décembre 1855, en 2 vacations.

Catalogue de bons livres bien reliés, formant la bibliothèque de feu M. H. (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 200 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 14 janvier 1856.


Catalogue d’une grande collection de livres à figures et autres (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, [1]-[1 bl.]-78-[2] p., 818 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du vendredi 25 au mardi 29 janvier 1856, en 4 vacations.

Vente de bons livres non catalogués, littérature, théologie, médecine, histoire (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le mercredi 27 février 1856. Outre les lots de livres non catalogués, la notice comprend la nomenclature de 32 ouvrages.

Catalogue d’une collection de livres rares et précieux, imprimés en grande partie en caractères gothiques, principalement sur la médecine, la littérature et les beaux-arts, formant la bibliothèque de M. le docteur V. D… (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 24 p., 550 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du jeudi 28 février au samedi 1er mars 1856.

Catalogue d’une collection considérable de livres de médecine, formant la bibliothèque de M. le docteur Sch… (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 208 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 3 mars 1856.

Catalogue d’une collection de livres rares et précieux, provenant des bibliothèques de M. Ho… et de M. le baron X*** (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 87-[1] p., 918 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du jeudi 3 au mardi 8 avril 1856, en 5 vacations.


Catalogue de la bibliothèque de feu M. F. Busch, ancien adjoint du maire de Strasbourg, chevalier de la Légion d’honneur, composée en grande partie de livres rares et précieux (Strasbourg, C. F. Schmidt ; Paris, F. Delion, L. Potier, J. Techener, Edwin Tross ; London, Williams et Norgate, 1856, in-8, [4]-348 p., 6.854 lots). Vente à Strasbourg, 18 rue Brûlée, au premier, à côté du jardin de la Préfecture, à partir du lundi 19 mai 1856. 

Catalogue d’ouvrages sur l’histoire naturelle formant la bibliothèque de M. le baron X**** (Paris, Tross, 1856, in-8, 36 p., 597 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du jeudi 22 au samedi 24 mai 1856, en 3 vacations.

Catalogue d’une collection de livres rares et précieux, provenant de la bibliothèque de M. V. L. D. [Viollet-le-Duc] (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 40 p., 356 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 26 et le mardi 27 mai 1856.

Catalogue de livres relatifs à l’histoire de Paris, aux beaux-arts et à la bibliographie, provenant du cabinet de M. de N***, avec des notes bibliographiques (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 144 p., 1.089 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du mercredi 28 mai au mercredi 4 juin 1856, en 7 vacations.

Catalogue de la bibliothèque de feu M. le baron de Warenghien, ancien commissaire des guerres, ancien maire de la ville de Douai, etc. Seconde partie (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 333 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du jeudi 3 au samedi 5 juillet 1856, en 3 vacations.

Catalogue de bons et beaux livres imprimés et manuscrits, de gravures avec deux portraits historiques du XVIIe siècle, peints sur cuivre, etc. ; formant la bibliothèque de feu M. Sylvestre-Lyons (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 49-[1] p., 544 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du lundi 7 au mercredi 9 juillet 1856, en 3 vacations.


Catalogue d’une collection de livres rares et précieux […]. Théologie. – Mathématiques. – Histoire naturelle. – Musique. – Livres de cuisine. – Jeux. – Chasse. – Equitation. – Beaux-Arts. – Livres à figures & galeries. – Architecture & ornements. – Linguistique et livres orientaux. – Poètes. – Romans & conteurs. – Histoire de France. – Histoire étrangère. – Archéologie. - Bibliographie (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, VII-[3]-132-[4] p., 1.464 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du lundi 10 au lundi 17 novembre 1856, en 7 vacations.

Catalogue d’ouvrages sur l’histoire naturelle, formant une partie de la bibliothèque de M. B. (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, 27-[1] p., 282 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le jeudi 27 et le vendredi 28 novembre 1856.


Catalogue de livres relatifs à la Théologie, aux Beaux-Arts, aux Belles-Lettres et à l’Histoire. Livres à figures. – Architecture. – Ornements (Paris, Edwin Tross, 1856, in-8, [1]-[1 bl.]-36-[2] p., 514 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le vendredi 5 et le samedi 6 décembre 1856.

Catalogue d’une collection de livres rares et précieux, romans de chevalerie, livres à figures, manuscrits des VIe, IXe et Xe siècles, provenant des bibliothèques de M. B. et de M. D. (Paris, Edwin Tross, 1857, in-8, 30 p., 163 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le vendredi 27 et le samedi 28 février 1857.

Catalogue de manuscrits précieux du VIe au XVIIIe siècles, de la bibliothèque de feu M. de M****y (Paris, Edwin Tross, 1857, in-8).


Catalogue de livres et manuscrits précieux et d’ouvrages sur la noblesse, la plupart à figures (Paris, Edwin Tross, 1857, in-8, [2]-23-[1 bl.] p., 260 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 21 décembre et le mardi 22 décembre 1857, en 2 vacations.


Catalogue de livres anciens et modernes provenant des bibliothèques de feu M. Ch. de Pougens, membre de l’Institut, et de M. Th. Lorin, homme de lettres […]. Première partie (Paris, Edwin Tross, 1858, in-8, [4]-II-100-[2] p., 1.373 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du jeudi 18 au mercredi 24 mars 1858, en 6 vacations.


Catalogue d’une collection de livres rares et manuscrits précieux. Livres français en caractères gothiques. Livres à figures. – Poëtes et conteurs. – Ouvrages sur la chasse (Paris, Librairie Tross, 1859, in-12, 56p., 384 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le jeudi 10 février et le vendredi 11 février 1859, en 2 vacations.


Catalogue de livres anciens. Théologie, histoire, archéologie, ouvrages à figures, etc. Provenant de la bibliothèque d’un gentilhomme sarde (Paris, Librairie Tross, 1859, in-8, 60 p., 611 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du lundi 20 au jeudi 23 juin 1859, en 4 vacations.

Catalogue d’une collection de livres rares, d’ouvrages à figures, d’ornements d’architecture, et de poëtes et conteurs français (Paris, Librairie Tross, 1859, in-8, 28 p., 195 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le samedi 12 novembre 1859.


Catalogue d’une collection de livres rares provenant de la bibliothèque de feu M. Perret, conseiller et chatelain de Villeneuve (Paris, Librairie Tross, 1860, in-8, [5]-[1 bl.]-131-[1 bl.] p., 1.193 lots). Vente 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du jeudi 31 mai au mercredi 6 juin 1860, en 6 vacations.


Catalogue d’une collection de livres rares, choisis, sur la chasse, d’ouvrages à figures, de costumes, poètes, d’un manuscrit de Petrarca, sur vélin, etc., de la bibliothèque de M. le Dr G…… (Paris, Librairie Tross, 1860, in-8, 23-[1] p., 185 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le vendredi 19 octobre 1860.

Catalogue d’une collection de livres rares, manuscrits et imprimés, et d’autographes, chasse, musique, livres à figures, poëtes et conteurs, noblesse, architecture et ornements, provenant de la bibliothèque de M. de *** (Paris, Librairie Tross, 1861, in-8, 57-[1]p., 693 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 28 janvier 1861 et jours suivants.

Catalogue des livres de M. Dacier (Paris, Librairie Tross, 1861, in-8, 24 p., 342 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le jeudi 27 et le vendredi 28 juin 1861.


Catalogue des livres rares et précieux, d’estampes anciennes, et de manuscrits sur vélin provenant du cabinet de feu M. le baron Georges de Stengel, conseiller au ministère de S. M. le roi de Bavière, et de la collection de feu M. Francis Hepplewhite, dessinateur (Paris, Librairie Tross, 1861, in-8, [4]-124 p., 1.607 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du vendredi 29 novembre au samedi 7 décembre 1861, en 8 vacations.


Catalogue des livres rares et précieux sur le blason, la noblesse et la généalogie, d’environ 100,000 sceaux et cachets en cire anciens du Moyen Âge jusqu’à nos jours, et des ouvrages à figures du cabinet de feu M. Georges de Koch, ancien chef de division au ministère de Brunswick, chevalier de nombreux ordres (Paris, Librairie Tross, 1862, in-8, 48 p., 532 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le jeudi 30 janvier 1862 et jours suivants.


Catalogue des livres rares et curieux provenant de la bibliothèque de M. le pasteur C***D [Conod]. Bibles rares, Théologie protestante, Classiques latins, Éditions des Elzevir et Cum notis variorum, Histoire, Bibliographie (Paris, Librairie Tross, 1863, in-8, [4]-76 p., 1.017 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du lundi 2 au samedi 7 février 1863, en 6 vacations.

Catalogue d’une collection de livres rares provenant des bibliothèques de feu M. le docteur Von Duisburg, médecin à Dantzig, de feu M. le colonel Von E… ch, et de M. R***, architecte (Paris, Librairie Tross, 1863, in-8, 39 p., 334 lots). Vente 28 rue des Bons-Enfants, le vendredi 27 et le samedi 28 février 1863.


Catalogue d’une précieuse collection de livres anciens, manuscrits et imprimés, de documents originaux, etc. Sur Les Francs-Maçons, - Les Rose-Croix, Le Mesmérisme, La Magie, - L’Alchimie, Les Sciences occultes, - Les Prophéties, Les Miracles, etc. (Paris, Librairie Tross, 1863, in-8, 103-[1] p., 1.112 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du vendredi 27 mars au jeudi 2 avril 1863, en 6 vacations.


Catalogue des livres imprimés et manuscrits de la bibliothèque de feu M. Raifé (Paris, Librairie Tross, 1863, in-8, VII-[1]-72-[3]-[1 bl.] p., 744 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du mardi 15 au samedi 19 décembre 1863, en 5 vacations.


Catalogue de la bibliothèque de feu M. Léon de Klenze, architecte, membre de presque toutes les académies de l’Europe, et de treize grandes miniatures peintes par Volpato d’après Raphaël […]. Première partie (Paris, Librairie Tross, 1864, in-8, 36 p., 241 lots). Vente à la Salle Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le lundi 25 avril et le mardi 26 avril 1864 ; vente des Miniatures à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, le mercredi 27 avril 1864. La seconde partie sera vendue à Leipzig la même année.

Catalogue des livres anciens et gravures de la bibliothèque de feu M. le comte de X*** (Paris, Librairie Tross, 1864, in-8, 16 p., 100 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le samedi 7 mai 1864.


Catalogue des livres de la bibliothèque de M. Favart. Musique, ouvrages sur les arts, poésie, théâtre (Paris, Librairie Tross, 1864, in-8, XI-[1 bl.]-149-[2]-[1 bl.] p., 1.912 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du lundi 21 novembre au jeudi 1er décembre 1864, en 10 vacations.


Catalogue de livres rares et précieux. Romans de chevalerie dans leurs premières reliures, poètes français, livres à figures, dessins de dentelles, etc. (Paris, Librairie Tross, 1865, in-8, 49-[3] p., 242 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le vendredi 3 novembre et le samedi 4 novembre 1865.


Notice de quelques livres rares et précieux. Cantiques & chansonniers du XVIe siècle, musique ancienne, livres à figures, ornements, etc. (Paris, Librairie Tross, 1866, in-8, 24 p., 117 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le jeudi 3 mai 1866.


Catalogue d’une précieuse collection de livres du XVIe siècle sur la Réformation, en français, latin, allemand, italien et espagnol et de Bibles en différentes langues (Paris, Librairie Tross, 1867, in-8, [1]-[1 bl.]-[4]-102 p., 615 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du lundi 4 au jeudi 7 novembre 1867, en 4 vacations.


Catalogue de beaux livres, anciens et modernes, reliés par les premiers relieurs de Paris. Littérature, histoire, ouvrages sur la botanique et l’horticulture. Troisième partie (Paris, Librairie Tross, 1868, in-8, 15-[1] p., 67 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, le samedi 4 avril 1868.


Catalogue d’une riche collection de beaux livres à figures venant de l’étranger. Costumes. Cérémonies funèbres. Fêtes publiques, Feux d’artifice. Feuilles volantes sur des événements historiques. Portraits, Architecture et ornements, etc. (Paris, Librairie Tross, 1868, in-8, [3]-[1 bl.]-[4]-154 p., 1.234 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, du lundi 11 au samedi 16 mai 1868, en 6 vacations.



Catalogue de beaux livres, anciens et modernes, reliés par les premiers relieurs de Paris. Quatrième partie (Paris, Librairie Tross, 1868, in-8, 18 p., 80 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, le vendredi 22 mai 1868.


Bibliotheca mexicana. Catalogue d’une collection de livres rares (principalement sur l’histoire et la linguistique) réunie au Mexique par M. ***, attaché à la cour de l’empereur Maximilien (Paris, Librairie Tross, 1868, in-8, [3]-[1 bl.]-[3]-[1 bl.]-47-[1] p., 234 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le mardi 3 et le mercredi 4 novembre 1868.


Catalogue d’une collection de livres rares, en grande partie reliés en maroquin, provenant des ventes de MM. Yemeniz, Capé, Van der Helle, Gancia et d’autres faites à Paris et à Londres. Belles reliures anciennes, dont une aux armes et au salamandre de François Ier (Paris, Librairie Tross, 1868, in-8, [4]-96 p., 608 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du jeudi 5 au samedi 7 novembre 1868, en 3 vacations.


Catalogue de la riche bibliothèque de D. José Maria Andrade. Livres manuscrits et imprimés. Littérature française et espagnole. Histoire de l’Afrique, de l’Asie et de l’Amérique. 7000 pièces et volumes ayant rapport au Mexique ou imprimés dans ce pays (Leipzig, List & Francke ; Paris, Librairie Tross, 1869, in-8, IX-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-368 p., 4.484 lots). Vente à Leipzig, Salle de ventes de List & Francke, 15 rue de l’Université, le lundi 18 janvier 1869 et les 10 jours suivants.

Catalogue d’une collection de livres rares, en partie en anciennes reliures aux armes. Ouvrages à figures. Architecture. Nombreux écrits sur les ordres de chevalerie et les décorations, etc., provenant d’une bibliothèque de province (Paris, Librairie Tross, 1870, in-8, 148 p., 973 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, du mardi 15 au samedi 19 mars 1870, en 5 vacations.


Catalogue d’une collection de livres relatifs aux arts du dessin provenant de la bibliothèque de M. F. V. Traités théoriques et pratiques, histoire, biographies, musées, expositions, catalogues de ventes, livres à figures du XVIIIe siècle, etc. Dessins originaux de Gravelot, Boucher, Eisen, Cochin, pour l’illustration des Contes de Boccace (Paris, Librairie Tross, 1870, in-8, VIII-179-[1 bl.] p., 1.280 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, du lundi 25 au samedi 30 avril 1870, en 6 vacations.


Notice de quelques beaux livres à figures et d’un manuscrit du commencement du XIVe siècle avec de grandes miniatures de l’école du Giotto (Paris, Librairie Tross, 1871, in-8, 13-[1 bl.] p., 53 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, le vendredi 17 novembre 1871.


Catalogue d’une précieuse collection de livres du XVIe siècle sur la Réformation, en français, latin, allemand et italien […]. Seconde partie (Paris, Librairie Tross, 1872, in-8, 45-[1] p., 232 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, le lundi 25 et le mardi 26 novembre 1872.


Catalogue de livres anciens et modernes sur la Terre Sainte et les Indes orientales formant la riche collection de M. F. de Saulcy, membre de l’Institut (Paris, Librairie Tross, 1872, in-8, [4]-62-[2] p., 484 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du mercredi 27 au samedi 30 novembre 1872, en 4 vacations.


Bibliothèque américaine. Collection d’un amateur. Livres anciens et modernes. Histoire, histoire naturelle, linguistique (Paris, Librairie Tross, 1873, in-8, VIII-116 p., 927 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle N° 1, du lundi 13 au samedi 18 janvier 1873, en 6 vacations.


Bibliothèque du château d’Héry. Seconde partie. Catalogue d’une belle collection de livres anciens et modernes (Paris, Librairie Tross, 1874, in-8, [4]-47-[1 bl.] p., 372 lots). Vente à la Maison Silvestre, 28 rue des Bons-Enfants, salle du premier, du lundi 12 au jeudi 15 janvier 1874, en 4 vacations.

Bibliothèque du château d’Héry. Première partie. Catalogue d’une collection de livres précieux, reliés en maroquin, provenant en partie de la bibliothèque du duc de La Vallière et d’autres collections célèbres du XVIIIe siècle. Dessins et gravures (Paris, Librairie Tross, 1874, in-8, 36 p., 217 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, le mercredi 21 et le jeudi 22 janvier 1874.


Catalogue de livres précieux composant la bibliothèque de M. le comte de M… S… Art militaire, équitation, tournois, blason. La plupart reliés en maroquin (Paris, Librairie Tross, 1874, in-8, [4]-52 p., 290 lots). Vente à l’Hôtel des commissaires-priseurs, 5 rue Drouot, salle N° 4, le mercredi 25 et le jeudi 26 février 1874.

Resté célibataire, Edwin Tross mourut prématurément, après une courte maladie, en son domicile du 5 rue Neuve-des-Petits-Champs, le 26 août 1875. Il appartenait à la religion protestante et fut inhumé au cimetière du Montparnasse [XIVe].
Ses livres et ses estampes furent dispersés à la Salle Silvestre numéro 1, 28 rue des Bons-Enfants.


Du mercredi 15 au vendredi 24 décembre 1875, en 9 vacations : Catalogue des livres anciens, pour la plupart rares et curieux, composant la librairie Tross, vendue par suite du décès de M. Edwin Tross. Première partie (Paris, Ad. Labitte et Librairie Tross, 1875, in-8, [3]-[1 bl.]-176 p., 1.726 lots).



Du lundi 24 au vendredi 28 janvier 1876, en 5 vacations : Catalogue des livres anciens, pour la plupart rares et curieux, principalement sur l’Amérique, composant la librairie Tross, vendue par suite du décès de M. Edwin Tross. Deuxième partie (Paris, Ad. Labitte et Librairie Tross, 1876, in-8, [3]-[1 bl.]-88 p., 777 lots).


Le samedi 29 janvier 1876 : Catalogue. Estampes anciennes, œuvre de Jury, vignettiste, pièces historiques, sièges, neuf almanachs, plans de Paris, de 1566 à 1827, anciennes vues de villes de France, quelques dessins, dont la vente aura lieu, par suite du décès de M. Edwin Tross (Paris, s. n. [Vignères], 1876, in-8, [2]-11-[1 bl.] p., 152 lots).


Du lundi 13 au mercredi 15 mars 1876, en 3 vacations : Catalogue des livres en nombre et de quelques livres anciens composant la librairie Tross, vendue par suite du décès de M. Edwin Tross. Troisième partie (Paris, Ad. Labitte et Librairie Tross, 1876, in-8, VII-[1 bl.]-27 p., 145 lots).

La librairie ancienne de Karl Theodor Völcker, à Francfort-sur-le-Main [Hesse, Allemagne], racheta sa précieuse collection privée d’incunables et d’imprimés des XVe et XVIe siècles.

Après une interruption, Hermann Tross reprit ses activités de libraire-éditeur en 1878, avec le soutien de Schwabé, l’ancien collaborateur de son frère, alors 33 rue d’Hauteville [Xe]. En 1885, il annonça l’ouverture d’un nouveau magasin, 19 rue des Pyramides [Ier], mais il y mourut le 9 septembre 1886. Ses livres furent vendus à la salle Silvestre, du lundi 14 au vendredi 18 novembre 1887, en 5 vacations : Catalogue des livres rares et curieux composant la librairie de feu M. Hermann Tross (Paris, Vve Adolphe Labitte, 1887, in-8, 120 p., 968 lots).